Blogretour
Maureen

Présentation de Mansa – Plateforme numérique centralisée de vérification préalable des clients en Afrique

déc 15, 2020
Maureen Nneka MBA , Head of the MANSA Initiative, Afreximbank

Les taux de rejet des demandes de financement du commerce pour les PME en Afrique augmentent, tandis que la participation des banques aux activités diminue. Réalisé sur la période 2011-2019, le rapport intitulé : « Le financement du commerce en Afrique : tendances au cours de la dernière décennie et opportunités à venir », révèle qu’au cours des dernières années jusqu’en 2019, le volume moyen du déficit de financement du commerce en Afrique était estimé à 91 milliards d’USD. Il a lentement diminué, passant de 120 milliards d’USD en 2011 à 70 milliards d’USD à la fin de 2016. Cependant, il a augmenté depuis, les dernières données le situant autour de 81 milliards d’USD.

La part des demandes de financement du commerce des PME rejetées par les banques a augmenté de 20 % entre 2013 et 2019. Dans le même temps, la participation des banques au financement du commerce a diminué. 71 % en 2019 contre 92 % en 2014.

Cette enquête a mis en évidence la solvabilité des clients (30 %) et l’insuffisance des garanties (25 %) comme étant les principales raisons des rejets. 16 % des banques engagées dans le financement du commerce citent la conformité KYC/AML comme la principale raison de la non-approbation des demandes de financement du commerce au cours de la période 2015-2019, contre moins de 1 % en 2013-2014. Cette évolution explique la nature rigoureuse des exigences en matière de conformité aux normes KYC/AML, ce qui incite les banques à être plus sélectives.

Consciente de cette évolution et de sa mission qui la positionne comme la banque de financement du commerce pour l’Afrique, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a pris l’initiative de créer une plateforme pour traiter des questions liées aux procédures de KYC/CDD, en mettant l’accent sur les institutions financières, les entreprises et les PME africaines.

La plateforme MANSA est le dépôt numérique centralisé de vérification préalable des antécédents des clients en Afrique, dont le nom vient de Mansa Moussa, qui fut le 10e empereur de l’Empire du Mali (1312-1337). On lui attribue le mérite d’avoir placé l’Afrique sur la carte du monde grâce à son immense richesse en or et à avoir ouvert les routes commerciales africaines au XIVe siècle. Pendant son règne, l’Empire du Mali est réputé avoir peut-être été le plus grand producteur d’or au monde. On dit que Mansa Moussa est le seul homme à avoir jamais contrôlé le flux d’or entre l’Afrique et la Méditerranée.

Étant donné l’importance de la plateforme pour la promotion du commerce en Afrique, la Banque a cherché à la rebaptiser pour symboliser son importance pour le continent (en tant que plateforme axée sur l’Afrique fournissant un dépôt centralisé d’informations permettant la vérification préalable des antécédents des clients, dans le but de promouvoir le commerce en Afrique et avec le reste du monde).

Première plateforme de vérification préalable des antécédents des clients en Afrique, hébergée et gérée par Afreximbank, MANSA est un dépôt centralisé qui repose sur trois (3) piliers :

1)         Le pilier « Connaissez votre client » (KYC) fournit une source unique de données primaires pour effectuer des vérifications préalables sur les contreparties en Afrique : institutions financières, entreprises et PME ;

2)         le pilier « Investir en Afrique » fournit un portail unique permettant d’en savoir plus sur l’Afrique et d’obtenir des informations sur le climat d’investissement et les profils économiques, les principales industries, les produits et services commercialisés concernant les pays africains ; et

3)         Le pilier « Actualités et évènements » prend en charge les évènements et les publications dans l’espace de conformité et les informations commerciales sur l’Afrique et les entités africaines.

Le pilier KYC/CDD comporte trois profils d’utilisateurs, qui sont les contributeurs, les vérificateurs et les abonnés.

  • Les contributeurs sont des institutions financières, des PME et des sociétés africaines qui s’inscrivent et téléversent leurs informations sur le référentiel MANSA en utilisant des modèles KYC/AML standardisés ;
  • Les vérificateurs sont des entités qui procèdent à la vérification des informations sur les clients fournis par les contributeurs. Il s’agit notamment des organismes de réglementation, des cabinets d’audit et de droit reconnus, des bureaux de crédit, des chambres de commerce, des bourses et autres organismes et registres gouvernementaux ;
  • Les abonnés sont des consommateurs (particuliers ou entreprises) qui s’abonnent pour avoir accès aux données primaires dans le but de procéder à des vérifications préalables sur les contreparties et/ou d’explorer des opportunités d’investissement et des rapports sur les institutions financières, les entreprises et les PME africaines à des fins d’investissement et de commerce.

MANSA, la plateforme de référence pour la vérification préalable des informations sur les clients africains promeut une alliance continentale pour accroître le commerce par le biais de rapports crédibles et authentiques sur les clients. MANSA est la plateforme incontournable pour les entreprises africaines et les contreparties commerciales internationales.

Avec l’avènement de la ZLECA, MANSA devrait également permettre d’accroître et de stimuler le commerce intra-africain en permettant aux partenaires commerciaux d’accéder à des renseignements et d’obtenir des informations fiables sur des contreparties de confiance dans toute la région.

Par ailleurs, les contrôles d’identité et de conformité des clients, l’évaluation et la notation des risques, l’enquête de vérification préalable renforcée, les examens périodiques des clients et l’analyse de la structure de propriété des bénéficiaires font partie des services fournis par MANSA. Cette plateforme est la solution aux problèmes relatifs à la vérification préalable des informations sur les clients en Afrique.

Les principaux objectifs de MANSA sont les suivants :

  • S’attaquer à et réduire la perception du risque des entités africaines, réduire le coût de la mise en conformité et éventuellement réduire le coût des affaires en Afrique ;
  • Fournir aux entités africaines des services supplémentaires qui augmenteront leur visibilité et attireront des investisseurs potentiels sur le continent ;
  • Fournir des informations clés pour faciliter les vérifications préalables des antécédents des contreparties africaines qui augmenteront la croissance des échanges commerciaux et le commerce intra-africain ;
  • Renforcer les liens commerciaux entre les banques internationales et les entreprises qui souhaitent faire des affaires en Afrique ;
  • Fournir un accès au financement international ; entre autres.

MANSA facilite dès à présent la réalisation de la vérification préalable sur les entités africaines, y compris les institutions financières, les entreprises et les PME ; ce qui évite aux entreprises les procédures complexes de vérification préalable des partenaires, réduit les coûts et rallonge les délais d’exécution.

Le commerce est un moteur de la croissance économique. Toutefois, l’Afrique en tant que continent ne profite pas encore pleinement des avantages du commerce en matière de croissance.

Ci-dessous les résultats attendus de la plateforme MANSA :

  • Offrir davantage d’opportunités aux entités africaines pour réduire les écarts en matière de commerce ;
  • Mettre fin à l’évaluation subjective des clients et éliminer la perception du risque de faire des affaires en Afrique et avec des entités africaines ;
  • Assurer la transparence et la responsabilité des partenaires commerciaux africains, ce qui pourrait conduire à l’expansion des relations commerciales en Afrique et dans le reste du monde.

Avec cette brève présentation, il est évident que MANSA est appelé à changer la donne lorsque les entités africaines commenceront à faire des affaires différemment, en garantissant les échanges commerciaux entre elles et en promouvant une culture de la bonne gouvernance.

MANSA EST LA PLATEFORME « DE RÉFÉRENCE »

Cliquez ICI pour visualiser la présentation officielle de Mansa.


À propos de l’auteure

Mme Maureen Nneka MBA dirige l'Initiative MANSA - l'une des initiatives clés mises en place par Afreximbank qui sert de plate-forme numérique centralisée fournissant des informations complètes de « due diligence » sur les entités africaines, y compris les institutions financières, les entreprises et les PME. Membre clé de l'équipe pionnière de la Banque, Maureen est la précédente directrice du département de conformité d'Afreximbank. Elle a débuté sa carrière professionnelle à la Banque centrale du Nigéria (CBN), où elle a travaillé pendant 5 ans au bureau du gouverneur avant de rejoindre Afreximbank en 1994, en tant que membre du personnel de base. De nationalité nigériane, elle est titulaire d'un baccalauréat des sciences en administration des affaires (Magna Cum Laude), du New York Institute of Technology (NYIT) aux USA, et d'un MBA de la City University Bellevue de l’Etat de Washington State aux USA. Mme MBA est multiculturelle et multilingue. Elle parle couramment le français, l'anglais (lire et écrire), les trois principales langues nigérianes (Ibo, Hausa et Yoruba) et parle et comprend un peu la langue arabe.

Your comment

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.