Blogretour
gil

Le secteur des assurances en Afrique, une source clé de capitaux pour le continent

mai 27, 2020
Gilbert Anyetei , Alternative Investment Associate, RisCura

L'Afrique du Sud a un taux de pénétration de l'assurance relativement élevé comparativement à ses homologues des marchés émergents et par rapport à la taille de leurs économies. Cette performance a été révélée à l’occasion de la publication des dernières recherches de la société d'investissement RisCura dans le cadre de son rapport annuel intitulé « Bright Africa ». La pénétration de l'assurance, qui inclut le recours aux produits d'assurance vie et non-vie, est calculée en proportion du produit intérieur brut (PIB). Elle permet la comparaison des marchés d’assurance dans des pays ayant des économies de tailles différentes.

Les compagnies d'assurance sont une importante source de capitaux pour les investissements sur le continent car elles investissent les primes qu'elles reçoivent des assurés sur les marchés des capitaux pour s'assurer qu'elles peuvent couvrir les sinistres. À ce titre, elles sont des investisseurs institutionnels clés aux côtés des fonds de pension, des institutions de financement du développement (IFD) et des banques. L'Afrique du Sud se comporte assez bien et possède le quatrième secteur d'assurance le plus important dans la catégorie des marchés émergents. Le marché sud-africain de l'assurance est soutenu par un environnement réglementaire sain, une distribution à canaux multiples et diversifiés, ainsi qu’un niveau élevé de concurrence à l’échelle locale ».

L'Afrique du Sud, avec un taux de 12,89%, a la pénétration  la plus élevée des marchés émergents étudiés, dépassant de loin la Chine (4,2%), classée en deuxième position selon ce critère. Le taux de pénétration de l’assurance en Inde est de 3,9% et celui du Brésil de 3,9%. La Russie et la Turquie sont en bas de l'échelle avec des taux de 1,53% et 1,33% respectivement. Parmi les marchés dits « frontières », la Namibie est le pays qui se distingue le plus, avec un taux de pénétration de 7,25%, tandis que le Maroc et la Tunisie affichent des taux de pénétration respectifs de 3,88% et de 2,14%.

La Russie a connu la plus forte croissance des primes totales dans le groupe des pays émergents, estimée à 12,5% en 2018. Cette évolution est principalement due à une demande accrue de prêts et d'hypothèques qui a stimulé la demande de produits d'assurance-vie. Le Mexique, l'Inde et la Chine ont également connu une croissance positive des primes totales en 2018, principalement due à l'augmentation des primes « non-vie ». En général, la croissance des primes « non-vie » est corrélée à la qualité de l'environnement macroéconomique, impliquant ainsi qu’une croissance économique positive stimule généralement la croissance des primes « non-vie ». L'Égypte est une exception claire à cet égard, cependant, le niveau relativement faible des primes totales est principalement due au sous-développement de l'industrie de l’assurance dans ce pays. L'Afrique du Sud a connu une croissance stagnante de ses primes totales, mais cette situation est conforme à la croissance économique morose et au taux de chômage élevé.

Le Maroc, le Nigéria et le Zimbabwe ont globalement enregistré une croissance positive du volume total des primes d’assurance en 2018. Pour le Maroc et le Nigéria, cela est principalement dû à une augmentation des primes « vie ». La montée en puissance de l'assurance-vie au Nigéria est due à une augmentation des produits financiers liés à l'épargne et à la protection dans ce pays. Le Kenya a connu une faible croissance du volume nominal des primes, principalement en raison des faibles niveaux de pénétration de l'assurance dans le pays (0,63%); qui découle également de sa faible urbanisation. Un peu plus de la moitié des populations des 37 pays africains qui ont été couverts dans le cadre du rapport « Bright Africa » vivent dans des zones rurales.

En comparant les industries d'assurance de différents marchés à travers le monde, les analystes s’intéressent également aux primes d'assurance brutes souscrites (PABS). Les PABS en Afrique représentent 1,56% du volume mondial des PABS, selon le rapport. L'Afrique du Sud est le leader du continent, avec des PABS représentant 0,93% du volume mondial. Enfin, la Chine est le leader du marché de l'assurance sur les marchés émergents, représentant 11,07% du volume global des PABS.


À propos de l’auteur

Gilbert Anyetei est associé junior dans l'équipe des services d'investissement alternatif de RisCura - un leader du marché des solutions d'investissement pour les marchés émergents en Afrique et en Chine, avec 200 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Il intervient dans le cadre d'évaluation et expertise indépendantes aux sociétés privées à travers l'Afrique, en offrant aux clients une connaissance pointue dans les évaluations, la transparence et le professionalisme. Il est l'un des pionniers du rapport Bright Africa de RisCura - une initiative de recherche avancée axée sur le paysage des investissements en Afrique. Sa connaissance approfondie des investissements en Afrique lui permet de donner à ses clients des conseils spécialisés sur le profil économique des différentes régions du continent. Gilbert gère également la recherche du rapport RisCura-SAVCA South Africa Private Equity Performance. Gilbert s'est qualifié en tant que comptable agréé (SA) en 2018 après avoir terminé ses articles dans la division des services financiers de PwC et a rejoint RisCura en janvier 2018.

Your comment

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.