Blogretour

Etude de l'inclusion financière des femmes au Rwanda - Les inégalités hommes/femmes du mobile money

mai 08, 2017
Ce texte a été publié à l'origine sur le site web de GSMA. Dans un
blog précédent, nous avions souligné certains des obstacles qui affectent les femmes à un niveau plus élevé que les hommes et qui peuvent aider à expliquer les origines des inégalités hommes/femmes du mobile money au Rwanda. Cependant, ces obstacles affectent-ils différemment les femmes qui sont des utilisatrices ordinaires et celles qui sont des utilisatrices intensives ? Quels sont les principaux moteurs du recours au mobile money chez les femmes ? Et enfin, qu'est-il possible de faire pour combler les disparités hommes/femmes dans l'utilisation du mobile money ? Ces observations reposent sur 40 interviews semi-structurées et cinq groupes de discussion qui ont été organisés avec des hommes et des femmes de Kigali. Les participants étaient âgés de 25 à 34 ans. Tous les participants étaient soit des utilisateurs ordinaires (qui avaient envoyé ou reçu au moins une transaction de mobile money au cours des trois derniers mois), soit des utilisateurs intensifs (qui avaient envoyé ou reçu au moins une transaction de mobile money par semaine pendant les trois derniers mois). Les obstacles et les opportunités éventuelles qui conduisent à l'adoption du mobile money sont susceptibles de varier avec des groupes démographiques différents (par exemple, pour des personnes vivant en zone rurale). Les obstacles affectent différemment les utilisatrices ordinaires et celles intensives Les frais de transaction - les femmes interrogées dans les groupes de l'étude ont davantage mentionné, comme un problème, la sensibilité élevée aux prix en raison des frais associés à chaque transaction par mobile money. Toutefois, les utilisatrices intensives étaient plus susceptibles que les utilisatrices ordinaires de valoriser les avantages du mobile money, qui semblent compenser les frais de transaction. La confiance en soi et la compréhension - les utilisatrices ordinaires étaient plus susceptibles d'évoquer comme barrières, une faible confiance en soi relativement à leur capacité à réaliser une transaction par mobile money, ainsi qu'une faible compréhension du service proposé. Bien qu'il soit évident que de faibles compréhension et exposition aux services de mobile money peuvent contribuer à leur faible utilisation, cela n'a jamais été mentionné comme un problème par les hommes interrogés. En outre, alors que les utilisatrices intensives avaient confiance en elles, elles ont affirmé que généralement les femmes étaient plus frileuses que les hommes quant à leur capacité d'user efficacement des services de mobile money. Cette perception, selon laquelle les femmes ont une faible confiance en leur capacité à utiliser le mobile money et qu'elles n'en comprennent probablement pas le fonctionnement, a été également mentionnée par les hommes interrogés. La confiance - Il était plus probable pour les utilisatrices ordinaires de déclarer des niveaux inférieurs de confiance par rapport à celles utilisant de façon intensive les services de mobile money. Les utilisatrices ordinaires avaient davantage tendance à attribuer leur faibles niveaux de confiance au fait que les agents-prestataires de tels services sont potentiellement mobiles et sans adresse fixe. Cela signifiait qu'en cas d'erreur dans une transaction, ces femmes étaient dans l'impossibilité de localiser l'agent de mobile money qui les avait aidées à effectuer la transaction. Alors que les utilisatrices intensives confiaient plus facilement leur argent aux services de mobile money, tout en prenant le soin de le retirer et de le déposer dans une banque, une fois que le montant sur le compte de mobile money avait atteint un certain seuil. Le manque de confiance dans les services de mobile money n'a pas été spécialement mentionné par la plupart des hommes interrogés - les utilisateurs ordinaires ou intensifs de sexe masculin faisaient davantage confiance que les femmes à ces services. Qu'est-ce que les femmes aiment dans le mobile money ? Tout au long de l'étude qualitative, les femmes ont été unanimes à propos des avantages offerts par le mobile money, dans la mesure où ce service les a aidées à économiser en temps et en argent. Les femmes ont également trouvé une opportunité d'épargne sur leurs comptes de mobile money - toutes les femmes interrogées ont déclaré utiliser leur porte-monnaie électronique pour " mettre de l'argent de côté en cas d'urgence " (ce qui est interprété comme étant différent de l'épargne qu'elles réservent aux banques, perçues comme plus sûre que le mobile money). Plus précisément, les femmes ont remarqué que lorsqu'elles conservaient leur argent en espèces, elles avaient davantage tendance à le dépenser pour des " choses inutiles ", comparativement aux services de mobile money où elles étaient plus susceptibles d'éviter les utilisations abusives. Les femmes ont déclaré toujours conserver une certaine somme d'argent sur leurs comptes de mobile money, qu'elles peuvent utiliser en cas d'urgence. Enfin, disposer d'un tel compte donne aux femmes un sentiment
d'autonomie
, car elles sentent qu'elles sont en mesure de gérer leurs finances de manière rapide et sécurisée, tout en en conservant la confidentialité. Le mobile money donne également aux femmes un sentiment d'indépendance. Toutes les femmes interrogées ont affirmé qu'elles se sentaient satisfaites lorsque leurs transactions passaient par ce canal. Quelques suggestions aux fournisseurs de services de mobile money afin de desservir davantage de femmes Faire du mobile money une alternative concurrentielle aux transactions en espèces - comme indiqué dans le billet de blog précédent, les femmes (utilisatrices ordinaires ou intensives) sont plus sensibles au prix que les hommes et elles cherchent les solutions les moins coûteuses quand elles effectuent des transactions financières. Ceci est davantage le cas pour les utilisatrices ordinaires que pour les utilisatrices intensives, qui apprécient la commodité de ce service au-delà du prix. Dans cette optique, les fournisseurs de service de mobile money ont besoin d'être plus innovants s'ils veulent accroître l'adoption du mobile money par les femmes, par exemple en proposant des offres spéciales ciblées pour inciter les femmes à adopter et à utiliser leurs services. Promouvoir les groupes d'épargne par le biais du mobile money - toutes les femmes interrogées lors de cette étude au Rwanda ont déclaré économiser de l'argent en banque ou dans des groupes d'épargne locaux. Elles ont également indiqué mettre de l'argent de côté en cas de besoin, ceci principalement à travers leurs comptes de mobile money. Les opérateurs cherchant à améliorer l'attrait de leurs services de mobile money auprès des femmes devraient donc proposer des produits d'épargne de groupe, qui ciblent les groupes féminins d'épargne existant actuellement. Proposer un compte d'épargne basé sur le mobile money aux groupes existants et disposant de la confiance de leurs membres permettrait non seulement d'atteindre de nouvelles femmes, mais aussi de leur montrer comment l'utiliser dans un réseau où elles sont prises en charge et encouragées par leurs pairs. Tenir compte des préférences des femmes pour le circuit de distribution et le marketing - dans notre échantillon, les femmes ont rapporté davantage de cas de mauvais services à la clientèle que les hommes et les ont tenus pour responsables de leur faible confiance aux services de mobile money. De plus, les femmes ont suggéré la construction d'emplacements fixes et de petites maisons où les agents-prestataires de mobile money pourraient recevoir leurs clients, pour permettre à ces derniers de les contacter en cas de problème. D'un point de vue marketing, il est également important que les femmes soient représentées sur les affiches promotionnelles, dans les spots publicitaires, à la télé et à la radio, afin qu'elles cessent d'avoir l'impression que les services de mobile money ne s'adressent pas à elles. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- A propos de l'auteur Elisa Minischetti est Manager de "Connected Women Insights" à GSMA. Avant de rejoindre GSMA, elle a travaillé comme stagiaire pour l'entreprise sociale WomenCraft à Ngara, en Tanzanie, où elle était gestionnaire des subventions et analyste budgétaire. Antérieurement, Elisa Minischetti a travaillé pour Europe Direct, à Forli' en Italie, comme formatrice européenne et elle a occupé divers postes au Consulat d'Italie et dans une entreprise de transport maritime en Allemagne. Elisa Minischetti est titulaire d'un Master d'économie et de gestion des conflits internationaux de la Johns Hopkins University's School of Advanced International Studies. Ce diplôme vient compléter son Master en sécurité et politiques internationales à l'Université de Bologne et sa Licence en sciences politiques et relations internationales à l'Université de Sienne.

Your comment

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.