Blogretour

Comment l'expansion des banques régionales transfrontalières affecte-elle la concurrence bancaire en Afrique ?

juin 01, 2015
Les Secteurs bancaires africains ont connu des changements importants dans leur structure au cours des dernières décennies avec la pénétration des banques transfrontalières régionales. Nous avons enquêté afin de savoir si ces changements ont conduit à une plus grande concurrence dans l'industrie bancaire. L'entrée des banques étrangères augmente le nombre d'acteurs et donc, est susceptible d'augmenter la concurrence dans le secteur bancaire. De plus, les banques transfrontalières ont un avantage comparatif lorsqu'elles pénètrent de nouveaux marchés en termes de meilleur accès au capital, de diversification des risques, d'économies d'échelle, de compétence et d'expertise de gestion. Les banques étrangères qui proviennent de l'Afrique en particulier, ont un avantage concurrentiel supplémentaire dans la collaboration avec les pays partageant des caractéristiques institutionnelles, culturelles et économiques similaires. Ces banques pourraient ainsi adopter des stratégies plus agressives pour gagner des parts de marché. Cependant, plusieurs facteurs, peuvent limiter la capacité des banques transfrontalières africaines à accroître la concurrence sur les marchés hôtes. L'effet de l'entrée des banques étrangères sur la concurrence est conditionnel aux stratégies de marché et le degré d'engagement des banques régionales dans les pays d'accueil. Par exemple, l'entrée de nouvelles banques peut n'exercer aucun effet sur ​​la concurrence si ces banques suivent leurs clients à l'étranger ou se concentrent sur une demande marginale qui n'est pas financée par les banques nationales. Ainsi, une banque étrangère pourrait devenir un acteur dominant et réduire la contestabilité. De plus, la théorie des contacts multi-marchés précise que les entreprises interagissant dans plusieurs marchés ont plus d'intérêts à coopérer entre elles. Par conséquent, le fait que les banques transfrontalières interagissent dans différents marchés nationaux peut réduire leur disposition à jouer le jeu de la concurrence. Pour étudier comment l'expansion régionale en Afrique a affecté la concurrence dans le secteur bancaire , nous avons comparé l'évolution de la concurrence et la part de marché des banques transfrontalières africaines au cours de la période 2002-2009 dans un échantillon de sept pays d'Afrique de l'Ouest ( Bénin, Burkina- Faso , Côte d'Ivoire , Mali, Niger , Sénégal, Togo ) . Nous avons utilisé trois mesures différentes de la concurrence : l'indice de Lerner, l'indice H de Panzar - Rosse et l'indicateur Boone. Les Pays considérés dans cette étude, qui sont tous membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), ont un atout majeur pour notre but. Depuis le milieu des années 2000, le paysage bancaire de l'UEMOA a considérablement changé avec l'arrivée et l'expansion de nouvelles banques d'Afrique. Les banques transfrontalières africaines ont commencé leur expansion dans l'UEMOA, il y a dix ans, alors que ce changement a eu lieu très récemment, ailleurs sur le continent. Les résultats de cette étude révèlent que la pénétration des banques régionales va de pair avec une plus grande concurrence entre les banques. Les résultats montrent que le degré de concurrence a augmenté depuis le milieu des années 2000. Autrement dit, l'expansion des banques régionales semble stimuler la concurrence en Afrique. Ces résultats préliminaires devraient être confirmés par un test plus rigoureux incluant plus de pays africains. En outre, d'autres recherches devraient analyser les conséquences du développement des banques transfrontalières sur l'efficacité bancaire, la stabilité et l'inclusion en Afrique. --------------------------------- Pour plus de détails : Léon, F ( 2014) "Mesurer la concurrence dans le secteur bancaire : Un examen critique des méthodes", CERDI, Working Paper Series 2014/12 .

Your comment

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.