Omar and the challenge of prosperity

Jan 17, 2011

He presents himself as "the friend of the artist, with an elaborate portfolio, and a great communicator", armed with a strong will to make his dreams come true: His name is Omar Mambone, he is 31 years old. (in French)

Il gère déjà une petite entreprise qui porte le nom de sa famille. L’histoire de cette boutique de vente de CD et cassettes est un véritable success story. Omar parle tellement bien du FAIJ (Fonds d’Appui aux Initiatives des Jeunes) qu’il est difficile d’imaginer qu’il a traversé mille et une difficultés pour décrocher son premier crédit. « J’ai reçu un million de francs pour commencer mon business » nous explique-t-il en hésitant à nous dévoiler le montant du prêt. « Ces dernières années, j’ai suivi plusieurs formations avec le FAIJ, mais après il a fallu que je trouve un aval de mon oncle à la retraite, un plan d’affaires convaincant des personnes ressources à l’ambassade de France et au Ministère de la Jeunesse auxquels j’ai écrit». Omar fait aujourd’hui la fierté de la famille Mambone et surtout du Centre Culturel Français qui a désormais à ses portes une boutique de référence de cassettes et CD originaux . Ce n’est pas rien dans un contexte de piraterie des œuvres musicales.

« Je n’ai pas encore accusé de retard dans le remboursement de mon prêt bien qu’il y ait des moments difficiles. Je dois payer environ 30 000 francs CFA en 36 mensualités. Heureusement que le FAIJ ne me fait pas trop de pression ». Omar a réussi aujourd’hui grâce à sa persévérance là où bon nombre de jeunes ont échoué . Le frère d´Omar Sayouba suit ses pas et le remplace quand il n’est pas là pour faire la promotion des artistes et musiciens.
Fati Sofo Yahaya et Soumaila Rabo