Libéria: les enseignants du comté de Gbarpolu recevront leurs salaires par mobile money

18 avr 2017

Plus de deux cents enseignants du ministère de l'Éducation (MoE) affectés dans le comté de Gbarpolu recevront, à partir de ce mois-ci, leurs salaires mensuels par mobile money.

Cette décision a été solennellement annoncée lors de la cérémonie de création de comptes mobiles du Ministère de l'éducation dans la ville de Bopolu, la capitale du comté. L'événement, qui a réuni le personnel du ministère, des représentants de l'Agence de la fonction publique (CSA), de Lonestar Cell MTN et de MStar, s'est focalisé sur les tenants et les aboutissants des paiements de salaire par mobile money, les exigences pour l'insertion dans la fonction publique, la contribution gouvernementale aux coûts des systèmes de paiement en espèces, et le processus de perception des salaires par mobile money. Les enseignants du comté devraient par conséquent passer moins de temps dans les files d'attente pour percevoir leurs salaires mensuels et donc passer plus de temps de service. Contrairement à ce qui avait cours auparavant, l'innovation récente du mobile money permettra aux enseignants de consacrer moins de temps et de ressources à recevoir et à encaisser leurs chèques de paie. Ils se rendront maintenant chez l'agent-prestataire de mobile money le plus proche dans leurs districts respectifs pour recevoir leur argent, plutôt que de voyager pendant deux à quatre jours avant d'obtenir leurs salaires dans les agences bancaires; une situation qui a favorisé l'absentéisme scolaire et causé ainsi des retards dans le calendrier académique annuel. Les enseignants en zone rurale sont régulièrement confrontés à certains problèmes dont la nécessité de voyager pendant une semaine pour toucher leurs salaires, souvent à leurs propres frais, y compris le coût du transport sur de longues distances, l'hébergement, ainsi que le paiement éventuel de frais non officiels aux caissiers et gardes de sécurité des banques pour accélérer leurs opérations. Alors que les enseignants du comté célèbrent cette information, certains d'entre eux du district de Kongba seraient bloqués dans la ville de Bopolu, dans l'attente de leur salaire du mois de février. Source : allAfrica (EN)