Algérie : le paiement mobile, c’est pour 2018

29 déc 2016

Le client pourra se servir de son téléphone mobile comme support de paiement

Mouatassim Boudiaf, ministre délégué chargé de l'Économie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, a annoncé que le paiement mobile sera lancé en Algérie en 2018. Le paiement mobile viendra élargir la palette de moyens de règlement numériques offerts dans le pays, a-t-il expliqué. Ce paiement électronique (CIB) pour les grands facturiers (factures de consommation d'eau et d'énergie), téléphones mobile et fixe, assurances, transport aérien ainsi que certaines administrations (impôts, trésor et douanes) a été lancé début octobre dernier. M. Boudiaf a révélé qu'à ce jour, 5000 transactions ont été enregistrées grâce à ce nouveau service qui compte déjà 930 000 abonnés. Le ministre a déclaré par ailleurs que " le paiement par téléphone mobile nous dicte d'abord de hisser le nombre d'utilisateurs du système de l'e-paiement pour pouvoir engager de nouveaux investissements ". Le paiement mobile viendra susciter l'inclusion financière de la plus grande partie de la population algérienne, surtout celle à faible revenu. L'introduction de la finance dans le secteur de la téléphonie mobile viendra développer le marché de l'e-commerce.