Zimbabwe: Une facilité de $90m pour les PME dévoilée

08 mai 2017 | The Herald; All Africa

Le gouvernement zimbabwéen vient de rendre public une facilité de 90 millions de dollars destinée non seulement à soutenir les prochaines entreprises qui seront créées dans tous les secteurs d’activité mais aussi à les accompagner dans leur intégration au secteur formel afin d’accroitre leur contribution à l'économie nationale.

Le vice-président Emmerson Mnangagwa a lancé le vendredi 05 Mai un programme de financement de 90 millions de dollars destiné non seulement à soutenir les prochaines entreprises qui seront créées dans tous les secteurs d'activité mais aussi à les accompagner dans leur intégration au secteur formel afin d'accroitre leur contribution à l'économie nationale. Ce financement intervient alors que le gouvernement Zimbabwéen renforce ses efforts visant à stimuler la croissance économique par le biais des petites et moyennes entreprises. La facilité de 90 millions de dollars a été mise en place par la Banque centrale du Zimbabwe et sera administrée par le Ministère des petites et moyennes entreprises et du développement coopératif, en collaboration avec diverses institutions financières. De ce montant, 10 millions de dollars seront consacrés à l'horticulture, 15 millions de dollars au commerce transfrontalier, 40 millions de dollars au secteur aurifère, 15 millions de dollars à l'autonomisation des femmes, et 10 millions de dollars à la mise en relation commerciale. Ce lancement, organisé sous le thème "promouvoir l'inclusion financière pour les micro, petites et moyennes entreprises et le développement coopératif", a réuni des représentants de PME de différents secteurs, des banquiers et des officiels. Dans son discours, le vice-président Mnangagwa a déclaré que la facilité viendrait compléter les programmes publics tels que Zim-Asset et le 10-Point Plan. Ces programmes ont pour objectif principal d'assurer la rapide transformation de l'économie. "En tant que gouvernement, nous reconnaissons le rôle crucial joué par les petites et moyennes entreprises et les coopératives dans la lutte contre la pauvreté, la création d'emplois et la création de revenus", a déclaré le vice-président Mnangagwa. "C'est pourquoi le ministère des PME et du Développement coopératif, en collaboration avec la banque centrale, a organisé cette cérémonie de lancement afin d'allouer ces ressources aux cinq sous-secteurs identifiés". M. Mnangagwa a déclaré que les PME étaient devenues le socle de la croissance économique, car la plupart des diplômés avaient été intégrés au tissu économique et stimulaient le développement. Selon le vice-président Mnangagwa, le gouvernement a démontré à travers le programme Command Agriculture, que l'accès au capital et la bonne planification et exécution pourraient améliorer la production et l'efficience. "Nous allons également lancer mardi le Command Livestock (programme d'élevage et des produits de la pêche)", a-t-il déclaré. À cette occasion, le ministre des petites et moyennes entreprises et du développement coopératif, Sithembiso Nyoni, a déclaré que les PME sont devenues le plus grand fournisseur d'emplois du pays. Elle a déclaré que le gouvernement a élargi son soutien au secteur pour améliorer la production. Le ministre Nyoni a également exhorté les entrepreneurs à être disciplinés et à respecter les exigences des établissements financiers. Le vice-gouverneur de la banque centrale, le Dr Jesimen Tarisai Chipika, a exhorté les PME à déposer le produit de leurs ventes en banque. Elle a déclaré que la banque centrale lancera rapidement des agents bancaires dans des régions éloignées. "Nous avons déjà 400 points d'accès", a déclaré le Dr Chipika. "Nous voulons que les PME soient au cœur de l'économie. Les PME doivent être prêtes à être intégrées au secteur formel, sinon les banques risquent de s'effondrer en l'absence d'informations géographiques fiables les concernant". "Nous ne pouvons pas donner de l'argent à des personnes sans domicile fixe".