Zimbabwe : Un fonds pour le développement de l'agriculture délaissé par les banques, selon un expert

10 sep 2015

Selon lui, les banques considèrent que la commission de gestion du fonds n'est pas assez conséquente.

Les banques du Zimbabwe ont été accusées par le directeur général de la Zimbabwe Agriculture Development Trust (ZADT) de laisser dormir un fonds de 21 millions de dollars (19 millions d'euros) destiné à financer les petits agriculteurs. Selon NewZimbabwe.com, Godfrey Zvinoira a déclaré aux participants au 75e congrès annuel de la Zimbabwe Farmers Union (ZFU) que les banques considèrent que la commission de gestion du fonds est " trop faible ". " Les banques sont assises sur 21 millions de dollars destinés au développement des petits exploitants agricoles. Elles préfèrent prêter leur propre argent, qui a intérêt de 18,5 pour cent ", a-t-il déclaré. Le ZADT a reçu le fonds, qui a été distribué aux institutions financières locales, de l'Agence danoise de développement international (DANIDA) et de la Fondation Ford pour le développement du secteur agroalimentaire. M. Zvinoira estime que les institutions financières locales ne disposent pas " de connaissances suffisantes " concernant le financement agro-industriel, et leur a demandé d'acquérir ces compétences. " Prenons l'exemple d'un producteur de banane qui a reçu un prêt de six mois alors que son cycle [de production] est bien supérieur. Ils ont un modèle unique qui ne convient pas à l'agriculteur, " a-t-il expliqué.