Zimbabwe : La banque centrale exhorte les institutions de microfinance à se concentrer sur les zones rurales

11 déc 2015

Elle déplore le fait que les IMF se concentrent sur les zones urbaines afin de maximiser leurs profits.

Les institutions de microfinance (IMF) « ont oublié leur vocation », a déclaré le vice-gouverneur de la Banque centrale du Zimbabwe (RBZ) lors d'une réunion des cadres de l'Association des institutions de microfinance du Zimbabwe (ZAMFI).

Charity Dhliwayo a déclaré que les IMF mettent trop l'accent sur la maximisation du profit et doivent se « réorienter » afin de prendre en charge les personnes marginalisées vivant dans les zones rurales et de promouvoir l'inclusion financière, rapporte le Herald.

« La principale mission des IMF est de prêter aux pauvres, aux groupes marginalisés ainsi qu'à ceux qui n'ont pas accès aux prêts bancaires traditionnels, afin de générer des revenus et de réduire la pauvreté », a-t-elle expliqué.

Mme Dhliwayo a ajouté que les IMF se concentrent maintenant « principalement sur les individus salariés et les secteurs moins risqués », excluant ceux qui vivent dans les zones périphériques.

Les statistiques de la RBZ montrent qu'environ 89 pour cent des établissements opèrent à Harare et Bulawayo.

En septembre 2015, le pays comptait 155 institutions de microfinance enregistrées dont les 417 branches enregistraient un encours de crédits de 173 millions de dollars.