Une nouvelle micro-assurance pour les agriculteurs ouest africains

27 oct 2011

Une plate-forme régionale de micro-assurance agricole indicielle a été lancée le 25 octobre dernier à Dakar, au Sénégal, rapporte le journal Walfadjri.

Financé à hauteur de 4,4 millions de dollars, le projet « Assurance récolte Sahel »va bénéficier sur cinq ans à 60,000 agriculteurs dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest : Sénégal, Mali, Burkina Faso et Bénin. Le projet va également permettre de sensibiliser plus de 165,000 acteurs à l'assurance agricole.
Lancé avec le soutien de PlaNet Guarantee et le Global Index Insurance Facility (Giif), ce programme vise à « réduire la fluctuation des revenus des agriculteurs d'Afrique de l'Ouest et lutter contre la dégradation de leurs conditions de vie ; sécuriser les mécanismes de financement de l'agriculture ; et enfin concourir à la réduction de l'insécurité alimentaire », rapporte le communiqué, repris par la publication.
L'assurance indicielle est liée à un paramètre, comme la température ou la pluie, avec par exemple l'utilisation d'un indice des totaux pluviométriques pour s'assurer contre les pertes de récoltes liées à la sécheresse.
Ce lancement coïncide avec l'annonce, en Tunisie, de l'arrivée de plusieurs produits de micro-assurance (vie, incapacité-invalidité, agriculture et professionnelle), rapporte l'agence Ecofin.
Leur l'objectif est d’augmenter le taux de pénétration des assureurs, estimé à 1,76 pourcent, et de répondre au besoin de couverture de la population à faible revenu des zones rurales, urbaines et périurbaines, a expliqué le délégué général de la Fédération tunisienne des sociétés d'assurances (FTUSA), Kamel Chibani.