Une nouvelle ère pour le marché boursier libyen

07 jan 2011

« Nous souhaitons drainer sur le marché une partie des dizaines de milliards de dollars qui dorment inutilement dans les coffres des banques », a expliqué Khalil El-Kwafi, président du Groupement économique de Libye dans un entretien avec le journal Les Afriques.

Il s'exprimait suite à la mise en place d'un nouveau cadre règlementaire qui autorise les investissements étrangers ainsi que la création d'organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) sur le marché boursier libyen.

M. El-Kwafi estime que ces mesures vont inciter les banques à réinjecter une partie de leurs avoirs dans l’économie du pays.

« L’ouverture du marché aux investisseurs ouvre une nouvelle ère (…) Elle augmentera le volume des transactions et conduira à une meilleure transparence dans la gestion des sociétés cotées » a t-il déclaré.

Cette semaine, Sahara Bank a annoncé son intention d'augmenter de 292 millions de dollars son capital libyen sous forme de souscriptions, le portant à plus de 492 millions USD, rapporte l'agence de presse PANA.

Le groupe BNP Paribas, partenaire stratégique de la banque, a également annoncé qu'il va injecter 55,5 millions de dollars dans Sahara Bank, dans le cadre d'une augmentation de capital.