Transferts d’argent et téléphonie mobile: De nouvelles mesures pour renforcer la sécurité au Kenya

04 avr 2012

La Banque Centrale du Kenya (CBK) pourrait introduire de nouvelles mesures de renforcer la sécurité des systèmes de transfert d’argent sur téléphone portable.

Le Secrétaire Permanent d’Information et de Communication Bitange Ndemo a expliqué que les cybercriminels pourraient interférer avec certaines transactions si elles n’étaient pas contrôlées, rapporte Capital FM. Le gouvernement travaille sur la création de contrôles de sécurité plus stricts et de politiques qui permettront d’assurer la sécurité des utilisateurs de transferts d’argent via téléphone portable, étant donné qu'il n’y a à ce jour aucune loi régulant ce domaine. "Le gouvernement investit plus d’argent dans la cyber sécurité car nous n'avons pas d’identifiants virtuels, ce qui aiderait à transférer des fonds bien plus efficacement qu’aujourd’hui. " Selon des chiffres communiqués par la Banque Mondiale, deux milliards de personnes issues des pays en voie de développement auront accès aux services bancaires mobiles d’ici 2020, rapporte le Daily Nation. Des chiffres qui justifient la mise en place de ce type de mesures de sécurité. M. Ndemo a également révélé qu’il était possible que la CBK réalise des révisions annuelles de toutes les transactions afin de s’assurer de l’utilisation non abusive des systèmes de transfert de fonds sur mobile.