Tanzanie: La BoT va surveiller les transactions des bureaux de change en temps réel

12 juil 2016

La banque centrale soupçonne certains bureaux de violer la réglementation.

La Banque de Tanzanie (BoT) a dévoilé un nouveau système de suivi en temps réel des transactions des bureaux de change (BDC) à travers le pays. " La BoT a développé un système de gestion des bureaux de change qui permettra de suivre en temps réel leurs transactions et d'améliorer la surveillance " a annoncé la BoT dans sa déclaration de politique monétaire de juin 2016. Selon Tanzania Daily News, cette initiative intervient alors que certains bureaux sont soupçonnés de ne pas respecter la réglementation, notamment en ne délivrant pas de reçus afin dissimuler des transactions. Il y a quelques mois, des mesures similaires ont été adoptées au Nigéria pour enrayer la fraude dans le secteur : l'exigence de capital minimum pour l'exploitation de BDC est passer de 10 millions (32 000 €) à 35 millions de nairas, qui est maintenant assortie d'une caution obligatoire. A également été adoptée une nouvelle directive interdisant la possession de plusieurs BDC et prévoyant des sanctions pour les fraudeurs. Le communiqué de la Banque centrale Nigériane a précisé que ces mesures réglementaires étaient adoptées pour lutter contre les carences observées dans l'efficacité opérationnelle des BDC. Ces observations ont montré une " violation flagrante " des objectifs d'efficacité, en particulier que certains opérateurs " ne s'intéressent qu'à la spéculation sur le marché des changes, indépendamment des taux officiels et interbancaires en vigueur ".