Swaziland: le gouvernement s’engage à renforcer la profondeur du marché boursier

13 avr 2017

Le pays a entamé la réorganisation de son marché boursier dans le but d’accroître son efficience

Face aux inquiétudes sur la croissance économique du Swaziland, le ministre des Finances, Dlamini Martin, a révélé que le pays avait initié la réorganisation de son marché boursier afin de le rendre plus efficient. Compte tenu du rôle crucial joué par le système financier dans la stimulation de la croissance, Dlamini, lors de la 38e réunion semestrielle du Comité des assurances, des valeurs mobilières et des autorités financières non bancaires (CISNA), a déclaré: "La bourse de Swaziland (SSX) a été transférée des locaux de la Financial Services Regulatory Authority (FSRA) à ses nouveaux bureaux. Elle est également en train de procéder à l'installation d'un système automatisé et ultramoderne de négociation. La législation sera également bientôt amendée afin de favoriser des pratiques innovantes et le développement des marchés de capitaux. Les conditions d'introduction en bourse ont été harmonisées avec celles des autres places boursières de la sous-région. Tous ces changements visent effectivement à accroître la profondeur et la liquidité sur le marché boursier. En principe, le système financier sert à orienter les fonds des agents économiques disposant d'un excès de liquidité vers ceux qui sont en situation de besoin en capitaux; au travers soit d'un financement direct sur les marchés, soit d'un financement indirect où une banque assure la fonction d'intermédiation. "Cependant, nous avons constaté une certaine difficulté à accéder aux financements. Le système financier du Swaziland, à l'image de celui de la plupart des pays africains, est dominé par les banques, malgré leur petite taille et structure relative par rapport aux agents non-bancaires. Nos marchés financiers sont relativement petits, illiquides et très peu développés. Cette étroitesse des marchés réduit l'offre de financements pour l'émergence et la croissance des entreprises innovantes ", a-t-il déclaré. La bourse de Swaziland ne compte que sept entreprises cotées. Le secteur financier représente seulement 3,8 % du produit intérieur brut (PIB) du pays.