S&P revoit la note du Ghana

31 oct 2014

L’agence de notation Standard & Poor’s a revu à la baisse la note souveraine du Ghana, désormais un « B - » avec perspective stable. Conséquence directe, ses obligations en dollars ont chuté, tandis que son rendement a augmenté, rapporte Bloomberg.

L’agence
de notation
Standard & Poor’s a revu à la baisse la note souveraine du
Ghana, désormais un «
B -
» avec perspective stable. Conséquence directe, ses obligations en dollars ont chuté, tandis que son rendement a augmenté, rapporte Bloomberg.

Cette note, qui indique une qualité d’investissement réduite, a pour cause les 10 pour cent de déficit budgétaire du Ghana.

Gareth Brickman, analyste chez ETM Analytics Africa, a expliqué à Bloomberg que «
S&P partage notre scepticisme sur la capacité du gouvernement à réussir ses réformes, même si un accord est trouvé dans les mois à venir
».

En effet, Standard & Poor’s a baissé la note du Ghana malgré les discussions du pays avec le Fonds monétaire international. Un accord pourrait aider à stabiliser l’économie ghanéenne qui n’a cessé de croitre ces dernières années grâce à l’exportation de cacao, d’or et de pétrole.

Cependant, en raison de la baisse des prix du cacao et de l’or, les sommes rapportées par ces exportations ont diminué, ce qui a eu un effet négatif pour le deuxième producteur de cacao au monde.


Le Ghana fait désormais partie des pays d’Afrique les moins bien notés, aux côtés de la République Démocratique du Congo et de l’Égypte.ADNFCR-2976-ID-801757057-ADNFCR