Somalie : Westpac Bank menace d'arrêter les envois de fonds vers l’Australie

19 nov 2014

Westpac Bank est la dernière institution financière à menacer de fermer les comptes bancaires d'entreprises de transfert d'argent somaliennes.

Westpac Bank est la dernière institution financière à menacer de fermer les comptes bancaires d'entreprises de
transfert d'argent
somaliennes.

Plusieurs autres banques australiennes ont déjà interdit ces comptes, bloquant ainsi les transferts de fonds émanant des 20,000 migrants somaliens basés en Australie.

Cette annonce intervient après que de nombreuses banques à travers le monde aient décidé de fermer les comptes bancaires des sociétés de transfert d'argent somaliennes par crainte que l'industrie du transfert de fonds nationale ne soit utilisée pour le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Les banques estiment également que l'industrie somalienne ne répond pas aux nouvelles exigences réglementaires.

Barclays Bank a essayé en 2013 de fermer les comptes de 250 entreprises de transfert d'argent en
Somalie.

L'opérateur de transfert d'argent Dahabshiil à fait appel à la Haute Cour pour obtenir une injonction provisoire, avec pour motif que la résiliation de son compte Barclays a eu lieu sans «
raison objective
».

Barclays a désamorcé ce conflit en acceptant de maintenir son compte ouvert pour une période de temps qui permettra à l’entreprise de trouver une banque de remplacement.

L'ONU estime que 40 pour cent de la population somalienne vit des envois de fonds des migrants.ADNFCR-2976-ID-801760991-ADNFCR