Somalie : la Banque mondiale participe à l’amélioration des transferts de fonds

14 juin 2016

L’amélioration des services de transferts de fonds permettra à la diaspora de soutenir leurs familles de façon plus sûre et plus économique.

En Somalie, les secteurs financier et privé sont entravés notamment en raison d'un accès limité aux possibilités de financement. Par ailleurs, au cours de ces deux dernières années, les principales banques étrangères ont fermé les comptes des sociétés somaliennes de transferts de fonds, compte tenu des risques élevés de blanchiment d'argent ainsi que de liens supposés avec le terrorisme.

Or, les transferts de fonds ont été estimés en 2015 à 1,4 milliard de dollars US, représentant quelque 23 % du PIB.

La Banque mondiale travaille en partenariat avec la Banque centrale de la Somalie (BCS) pour faciliter la réception des envois d’argent au pays par les personnes pour qui ils constituent une source essentielle de revenus.

La société de conseil Abyrint AS, déjà active à Mogadiscio, a été nommée courtier de confiance (Trusted Agent) auprès de la BCS, après avoir été sélectionnée suite à une procédure publique et concurrentielle propre à la Banque Mondiale.

Abyrint AS va aider les autorités somaliennes à réglementer et à surveiller les entreprises de transfert d'argent, notamment en aidant celles-ci à améliorer la présentation de leurs services, leur transparence et leur conformité.