Seychelles : La BMIO pourrait bientôt offrir des services bancaires islamiques

18 aoû 2015

Une réglementation adaptée à la finance islamique doit d'abord être mise en place.

La Banque Internationale Offshore de Muscat (BMIO) a annoncé son intention d'offrir des produits bancaires aux Seychelles, notamment des services bancaires islamiques. Des responsables de la Banque Al Salam de Bahreïn, qui a acquis en 2014 une participation de 50 pour cent dans la BMIO, étaient aux Seychelles du 22 au 23 juillet pour discuter de l'hypothèse de faire de l'institution une banque conforme à la Charia. Plusieurs obstacles subsistent, dont un manque de législation spécifique à la finance islamique. Cependant, la banque centrale s'est engagée à mettre en place ce cadre juridique sous l'égide du Plan de développement national du secteur financier, qui a été approuvé par le Conseil des ministres en novembre 2014. De plus, le régulateur a déclaré que le gouvernement des Seychelles a récemment commandé une étude sur la finance islamique dont l'objectif est " d'identifier de quelle manière la finance islamique peut contribuer de manière significative au PIB des Seychelles ", rapporte l'agence Seychelles News Agency.