Seuls 3,5 % des Malgaches ont contracté un emprunt bancaire

21 avr 2016

Une nouvelle étude révèle que la pénétration du crédit bancaire est faible dans le pays.

Les Malgaches préfèrent emprunter de l’argent auprès d’un membre de leur famille plutôt qu’auprès des banques commerciales, selon une enquête menée par l’Institut national des statistiques et la Banque mondiale.

Seuls 3,5 pour cent des sondés ont emprunté auprès d’une banque, une banque mutualiste ou toute autre institution financière, tandis que 50,1 pour cent l’ont fait auprès d’un membre de leur famille, d’un ami ou d’un collègue.

« Une telle situation peut s’expliquer, d’une part, par le taux débiteur appliqué par les banques pour les prêts d’argent et d’autre part, par les comportements des ménages conjugués à la conjoncture », avancent les auteurs de l’étude, cités par l’Express.

Selon ces experts, le développement des services bancaires mobiles devrait faire évoluer la situation, permettant notamment aux Malgaches d’accéder au crédit, de payer des factures, de transférer de l’argent et d’épargner via téléphone portable.

Orange Money est entré en service en 2010, tout comme le service Mvola, et le service bancaire mobile Airtel Money est disponible depuis le 1er février 2013 à travers 170 bureaux de poste à Madagascar.

Ces services apparaissent comme un outil efficace pour améliorer l’accès aux services financiers, dans un pays où les titulaires de comptes bancaires ne représentent qu’environ cinq pour cent de la population sur 20 millions d’habitants.