Sept banques gèrent 80 % de l'argent des Kenyans

08 avr 2016

Le gouverneur de la banque centrale a déclaré que les autres banques manquent de liquidité.

Sept des 42 banques du Kenya détiennent 80 pour cent de l'argent des Kenyans, selon le gouverneur de la banque centrale, Patrick Njoroge.

Il a expliqué que les autres banques manquent de liquidité, ajoutant que ce problème perdure depuis un certain temps.

« Si vous regardez le marché interbancaire, par exemple, certaines banques négocient à des taux raisonnablement favorables, mais quand ils prêtent à une autre banque plus petite, les taux sont multipliés par quatre, » a-t-il déclaré à Capital FM.

Il estime que la liquidité doit se déplacer beaucoup plus facilement entre toutes les banques et que les institutions financières doivent repenser leur modèle d'affaires et diversifier leurs investissements afin d’avoir plus d'options et d’être moins susceptible d’être déstabilisées par des chocs potentiels.

En novembre dernier, la banque centrale du Kenya a décidé de suspendre l'octroi de licences de banques commerciales afin d'encourager la consolidation de l'industrie bancaire.

Le Kenya a l'un des ratios nombre de banques/population les plus élevés au monde, atteignant 0,93. En comparaison, le Nigeria a un ratio de 0,12 et l'Afrique du Sud un ratio de 0,35.

La décision de la banque centrale intervient après la fermeture d'Imperial Bank en raison de « conditions commerciales dangereuses » et le placement en redressement judiciaire de Dubaï Bank Kenya après des problèmes de liquidité.

Les analystes ont exprimé leurs craintes que ces fermetures entrainent une perte de confiance du marché envers les banques petites et moyennes kenyanes.

L'agence de notation Moody avait déclaré dans un rapport que les petites banques pourraient subir une hausse de leurs taux interbancaires étant donné que les établissements plus larges pourraient prendre des précautions pour réduire leur niveau d’exposition.