Sénégal: vers la création d'une mutuelle panafricaine de gestion des catastrophes naturelles

04 mar 2013

Les hauts fonctionnaires de la mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC) tiennent depuis lundi dernier (25 février) une réunion à Dakar, afin de mettre en place un système de gestion des risques et catastrophes.

Ils sont tombés d'accord sur la nécessité pour le continent de disposer d'un instrument capable de surmonter les catastrophes naturelles et d'établir un fonds commun africain pour lutter contre les intempéries, la sécheresse ou l'érosion côtière, rapporte le journal Sud Quotidien.

Le projet "African Risk Capacity" offrira un mécanisme de réponse rapide, efficace, mutualisé et solidaire, qui sera mis à la disposition des gouvernements afin de réduire les délais de réponse face aux catastrophes.

"Le changement climatique est souvent porteur d'un lot de catastrophes naturelles telles que les inondations, les sécheresses ou l'érosion côtière (et) fait payer le tribut le plus lourd à nos économies essentiellement rurales et agricoles. C'est l'une des premières causes de l'insécurité alimentaire," a déclaré le Premier ministre, Abdoul Mbaye.

Cet instrument devrait notamment permettre de stimuler le développement de l'agriculture
en donnant aux exploitants la possibilité d'accéder plus facilement au crédit, l'assurance assurant une fonction de garantie auprès des banques.ADNFCR-2976-ID-801550070-ADNFCR