Sénégal: Un atelier cherche à résoudre les problèmes de financement des PME

16 mar 2011

L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme) a réuni jeudi dernier à Dakar les banquiers et entrepreneurs, afin de trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les petites et moyennes entreprises pour obtenir du financement.

En effet, 80 pourcent de leurs demandes de crédit sont rejetées par les institutions financières, rapporte une étude de la Banque Africaine de Développement.
Dame Gaye, directeur de cabinet du ministre de l’Entreprenariat féminin, estime que le manque de lisibilité des PME est une des principales contraintes à l’accès aux financements.
"Les institutions financières sont obligées de pratiquer des taux élevés pour se prémunir du risque de défaillance », a-t-il expliqué, cité par le journal Le Soleil.
La solution serait donc selon lui de promouvoir l’éducation financière afin que les demandeurs soient mieux outillés et développent leurs capacités de négociation.
Le 1er mars dernier, plusieurs partenaires du développement ont annoncé un financement de 120,4 millions d'euros pour le ‘’programme croissance PME’’ au Sénégal.
Le directeur des PME, Ibrahima Diouf avait demandé à cette occasion ‘’une flexibilité’’ dans les conditionnalités de financement, arguant que près de 65 pourcent des PME font faillite au Sénégal avant la fin de l’année de leur création, en raison selon lui des difficultés d’accès au financement, rapporte l'Agence de presse APS.