Sénégal: Lancement d'un programme de promotion des services bancaires mobiles en milieu rural

28 juin 2012

La direction de la microfinance a annoncé la mise en place d'un programme de promotion du mobile banking et des guichets mobiles pour améliorer l'accès à la microfinance en milieu rural au Sénégal.

La direction de la microfinance a annoncé la mise en place d'un programme de promotion du mobile banking et des guichets mobiles pour améliorer l'accès à la microfinance en milieu rural au Sénégal. Lors d'une conférence le jeudi 22 juin à Dakar, elle a révélé que la microfinance
n'a qu'un faible taux de pénétration en milieu rural, dépassant à peine les 11 pourcent, rapporte le journal Sud Quotidien. Ce taux s'explique par le fait que la plupart des institutions de microfinance sont concentrées sur les zones littorales et urbaines du pays par soucis de rentabilité, rendant ainsi difficile pour les populations rurales de l'intérieur d'accéder à ces services. La direction de la microfinance espère améliorer cette situation avec ce programme au budget de 9,1 millions d'euros, qui est soutenu par la coopération allemande. L'utilisation des services bancaires mobiles devrait permettre d'amoindrir les coûts élevés de la présence physique des institutions de microfinance. Ce programme, qui est déjà en œuvre dans plusieurs villes tests, comprend une éducation financière qui a pour objectif de pousser les populations à faire confiance à cette technologie pour faire leurs opérations d'épargne, de remboursement ou de réception de crédit. Elle se fonde sur des produits tels que Wari ou Orange Money, avec une option multi-opérateurs. L’Institut africain de management (IAM) s'est exprimé à ce sujet quelques jours plus tôt, rapporte Le Sénégal Post. L'IAM estime "déplorable de constater que les populations du monde rural qui devraient d’ailleurs être privilégiées dans l’octroi de financements en sont privées du fait des critères draconiens". Il appelle à la mise en place d'une nouvelle règlementation pour que les textes d’octroi de crédit soient allégés afin que les zones rurales bénéficient de l’impact économique de la microfinance.