Sécheresse : L'Arc décaisse 25 millions de dollars pour la Mauritanie, le Niger et le Sénégal

27 jan 2015

L'institution spécialisée a octroyé cette somme dans le cadre d'un dispositif d'assurance contre les catastrophes naturelles.

La Mutuelle panafricaine de gestion des risques (Arc) va octroyer ce mois-ci 25 millions de dollars (22,2 millions d’euros) à la
Mauritanie, au Niger et au Sénégal dans le cadre d'un dispositif d'assurance
contre les catastrophes naturelles.

Ces pays avaient souscrit une couverture d’assurance d’un montant total de huit millions de dollars et vont utiliser ces versements pour des interventions rapides en réponse à la sécheresse, selon un communiqué de la société.

Le modèle d’assurance contre les catastrophes a été conçu pour répondre aux problèmes climatiques en Afrique par le biais de l'Arc, une institution spécialisée de l’Union africaine.

Le Kenya, le Niger, la Mauritanie et le Sénégal sont les premières nations africaines à intégrer ce nouveau mode de financement.

«
Cette initiative africaine répond à des préoccupations spécifiques liées au climat, au niveau de chaque pays, en réduisant la dépendance à l'aide extérieure et en favorisant une solution durable à un des plus grands défis de notre continent
», a déclaré Dr. Ngozi Okonjo-Iweala, ministre des Finances du Nigeria et présidente du conseil d'administration de l'Arc.ADNFCR-2976-ID-801772060-ADNFCR