Rwanda: un sondage montre que 89 % des Rwandais ont accès aux services financiers

07 mar 2016

Quarante-deux pour cent ont accès aux services financiers par le biais d’institutions non bancaires.

Quatre-vingt-neuf pour cent des Rwandais ont accès aux services financiers, un chiffre en hausse de 17 pour cent par rapport à 2012, a révélé l'enquête FinScope 2016. Le Rwanda a maintenant dépassé son objectif d'atteindre une inclusion financière de 80 pour cent en 2017. Quarante-deux pour cent de la population ont désormais accès aux services financiers par le biais d'institutions non bancaires, contre 19 pour cent en 2012. L'enquête note également que les interventions du gouvernement visant à améliorer l'inclusion financière des femmes et de la population rurale ont porté leurs fruits, 28 pour cent de la population rurale ayant désormais accès aux services financiers. Le Rwanda occupe le deuxième rang en Afrique subsaharienne après l'Île Maurice en termes d'inclusion financière. Cette amélioration est en grande partie due à l'arrivée de produits innovants tels que les services bancaires mobiles, d'institutions de crédit et d'épargne et d'institutions non bancaires. Le premier ministre Anastase Murekezi estime que ces résultats reflètent à la fois les efforts du gouvernement et du secteur privé pour améliorer le niveau de vie au Rwanda. Le gouvernement du Rwanda a lancé une vaste campagne pour améliorer l'éducation financière et est également l'un des membres de l'alliance " Better Than Cash " du Fonds d'équipement des Nations Unies (FENU). Ce programme international encourage l'adoption de moyens de paiement électroniques. "Nous avons mis en place des politiques qui encouragent le paiement électronique et continuons à soutenir le secteur privé, en particulier les institutions financières, afin qu'elles embrassent l'utilisation des TIC pour l'inclusion financière", a déclaré Claver Gatete, le ministre des Finances et de la Planification économique.