Réseau des Fonds de Pension Africains (AFPN)

26 jan 2015
Pourriez-vous nous présenter brièvement votre organisme?

Comme son nom l'indique, l'AFPN est un réseau composé de fonds de pension africains et des associations de l'industrie. APFN a été inauguré en marge du Forum du Partenariat MFW4A à Dakar, au Sénégal en Juin 2014. Notre réseau d'adhérents comprend actuellement les associations de l'industrie et les fonds de pension du Botswana, d'Afrique de l'Est (couvrant le Burundi, le Kenya, le Rwanda, l'Ouganda, la Tanzanie et la Zambie), de Namibie, du Nigeria et d'Afrique du Sud. D'autres pays devraient les rejoindre dans les mois à venir. Les objectifs du réseau sont:
  • Encourager la coopération et l'échange de bonnes pratiques entre les fonds de pension africains, avec un accent particulier sur les questions d'investissement;
  • Exploiter les ressources, l'expertise et les connaissances inter et extra régionales afin de soutenir le développement de l'industrie;
  • Faciliter les initiatives de renforcement des capacités afin d'améliorer les compétences du personnel professionnel;
  • Catalyser l'assistance technique et financière afin de soutenir le développement de l'industrie des fonds de pensions, et
  • Établir et maintenir des relations stratégiques avec les parties prenantes africaines et internationales pertinentes.
Quelles sont vos principales réalisations et quelles leçons en avez-vous tirés ?

L'APFN a moins d'un an, nous sommes ainsi encore très jeune. Cependant, nous avons déjà dans ce laps de temps rencontré les régulateurs des fonds de pensions africains pour présenter le réseau et explorer les possibilités de collaboration, et nous avons collaboré à la publication récente de MFW4A "fonds de pension et Capital-investissement: Libérer le potentiel de l'Afrique". Nous avons également discuté du rôle des fonds de pension dans l'investissement à long terme en Afrique lors de conférences sélectionnées. Notre objectif principal est toutefois actuellement la construction et la consolidation de nos membres, la préparation de notre charte et d'autres processus et règlements internes. Je dirais que le défi majeur a été jusqu'ici les ressources pour maintenir l'élan. Nous recevons un soutien indispensable du Secrétariat de MFW4A, mais nous pourrions toujours faire plus, et il est difficile d'essayer de construire quelque chose de cette ampleur en plus de nos activités quotidiennes.

Pourriez-vous nous décrire certains des défis ou des difficultés auquel l'AFPN est confrontée?

J'ai parlé précédemment de la question des ressources. C'est essentiel pour nous - nous sommes fonctionnons actuellement comme l'un des groupes de travail de MFW4A, mais notre ambition est de devenir une association auto-financé de l'industrie panafricaine et indépendante. Construire la crédibilité nécessaire pour cela prend du temps et des ressources, et bien que nous apprécions le soutien de MFW4A, sans laquelle nous ne pourrions exister, nous avons besoin de beaucoup plus. Idéalement un personnel à temps plein pour soutenir l'APFN serait formidable, mais nous savons que MFW4A reçoit de multiples demandes, nous recherchons donc d'autres options. Un autre défis est de maintenir le dynamisme, qui est à nouveau lié à la question des ressources. Toutes les personnes impliquées dans le réseau ont un emploi à un niveau de Senior management ou plus, les choses prennent ainsi souvent plus de temps que nous aimerions tout simplement parce que les gens sont occupés.

Comment un partenariat avec MFW4A pourrais soutenir les actions de l'APFN?

MFW4A a et continue de nous soutenir. Au-delà du financement, ils nous ont aussi présenté à des partenaires potentiels comme CDC plc UK, et ont joué un rôle dans l'organisation de notre rencontre avec les superviseurs des fonds de pension. Nous espérons pouvoir compter sur le soutien continu de MFW4A - le défi pour nous étant de s'appuyer sur cela pour renforcer les partenariats dont nous avons besoin pour devenir autonomes dans un délai de trois ans.