Réponses du secteur financier africain à la crise du COVID-19 - Maroc

22 juil 2020

Cette page présente les mesures et initiatives prises par le gouvernement du Maroc, la banque centrale nationale et les IFD pour soutenir le secteur financier domestique face aux effets de la pandémie COVID-19.

Avertissement : Cette page contient des informations et des liens provenant de sources externes jugées fiables. Ces liens sont fournis à titre indicatif et à des fins d'information uniquement ; ils ne constituent pas une approbation ou un aval de MFW4A.

 

Instrument

Institution

Volume de financement

Description 

Ligne de crédit multilatérale

Société financière internationale

26 millions USD

(14 Juillet 2020) One Tech Holding a obtenu un financement de 23 millions EUR (26 millions USD) pour accompagner son développement en Tunisie, au Maroc et stimuler la création d’emplois et la croissance économique dans ces deux pays du Maghreb, dans le contexte de la pandémie à coronavirus.

Ligne de crédit multilatérale

Banque mondiale

 500 millions USD

(24 Juin 2020) Le Maroc a obtenu le soutien financier de la Banque mondiale en vue d'accélérer l'inclusion numérique et financière dans le pays.

Ligne de crédit multilatérale

Banque africaine de développement

 296 millions USD

(27 Mai 2020) Cette ligne de crédit a pour but de soutenir un programme gouvernemental visant à mettre en place un mécanisme de financement pour les entrepreneurs indépendants, et améliorer la trésorerie des petites et moyennes entreprises.

Ligne de crédit multilatérale

Fonds monétaire international 

 3 milliards USD

(09 Avril 2020) La Banque centrale du Maroc a reçu un prêt de 3 milliards USD du Fonds monétaire international (FMI) dans le but de contrer les effets de COVID-19 sur l'économie nationale.

Mesures de soutien au secteur privé

Gouvernement

 3 milliards USD

(24 Mars 2020) Création d'un fonds de gestion de la pandémie visant à financer la mise à niveau du système sanitaire et soutenir l'économie nationale. D'autres mesures de mitigation de l'impact pandémique sont envisagées, y compris la suspension des charges sociales et la suspension du remboursement des prêts bancaires par les entreprises.

Revenir à la Page d'Accueil