RDC : Seulement 4 % de la population utilise les services bancaires mobiles

08 sep 2015

Elan RDC a lancé une campagne de sensibilisation sur les services bancaires mobiles.

Une étude menée par Elan RDC, un programme de développement du secteur privé financé par la coopération britannique, révèle que seuls quatre pour cent des consommateurs congolais utilisent les services bancaires mobiles.

Selon cette étude, les utilisateurs d’argent mobile « sont des détenteurs des comptes bancaires avec peu de ressources financières et habitant dans les milieux urbanisés ».

L'organisation a donc lancé le 3 septembre dernier, en collaboration avec les opérateurs téléphoniques, une campagne de sensibilisation sur les services bancaires mobiles en République Démocratique du Congo (RDC), rapporte Radio Okapi.

Ceux-ci ont fait leur apparition dans le pays en 2012, par le biais des banques Ecobank ou encore de Procrédit Bank.

L'arrivée de ces services a été possible grâce à la mise en place d'un cadre réglementaire et à la signature d'un acte d'engagement concernant la régulation de l'activité de monnaie électronique.

Selon l’Association congolaise des banques, six millions de Congolais disposent d’un téléphone, sur une population estimée à 60 millions d’habitants.

Jean-Claude Masangu Mulongo, gouverneur de la BCC, a déclaré au « Potentiel » qu'avec les services bancaires mobiles, le nombre de comptes bancaires pourrait passer à 15 millions en l’espace de deux ans, soit 10 fois plus qu'aujourd'hui.