Ouganda : le ministère des Finances prend en charge la gestion du financement agricole

01 avr 2016

L'objectif est d'accélérer le développement de la finance agricole en Ouganda.

Le ministère ougandais des Finances a officiellement pris en charge l'administration et la gestion du financement agricole, a annoncé le secrétaire permanent du ministère, Keith Muhakanizi.

L'objectif est d'accélérer le développement de la finance agricole en Ouganda. Le ministère élaborera un plan de travail pour 2017 qui mènera à l'élaboration d'un cadre institutionnel et d'une stratégie pour le financement de l'agriculture dans le pays.

Pour ce faire, il recevra le soutien d'un nouveau groupe de travail présidé par l'Autorité nationale de planification, qui comprendra d'autres ministères, la Banque de l'Ouganda, l'Organisation néerlandaise de développement et l'Alliance agroalimentaire de l'Ouganda (UAA).

Cette annonce intervient après que le président de l'Ouganda a annoncé que le gouvernement prévoit d’augmenter le capital de la Banque de développement de l'Ouganda de 500 milliards de shillings (environ 140 millions d’euros) afin d'abaisser les taux d'intérêt dans des secteurs stratégiquement importants, comme l'industrie et l'agriculture.

Il a identifié les coûts d'emprunt élevés comme étant un obstacle majeur à la transformation de l'agriculture et a déclaré qu'il fera de l'abaissement du coût du financement dans ce secteur une priorité pour les prochaines années.

Par ailleurs, le directeur général de l'Initiative pour l'entrepreneuriat agricole (ABI), Andre Dellevoet, a déclaré au journal The Observer que l'Ouganda pourrait devenir une grande puissance agricole si les agriculteurs avaient un meilleur accès au crédit.