Nigeria : Les banques ont trois mois pour soumettre un plan de recapitalisation

26 mar 2015

Certaines banques nigérianes ne respectent pas le ratio de solvabilité minimum fixé par Bâle II.

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a demandé à toutes les Institutions financières d'importance systémique (SIFI) qui manquent de capitaux de soumettre un plan de recapitalisation avant le 13 juin 2015. La CBN a identifié huit banques nigérianes en tant que SIFI et a imposé un nouvel ensemble de règles, les obligeant à maintenir un ratio minimum de fonds propres de 16 pour cent. Ce sont la First Bank of Nigeria Limited, Zenith Bank Plc, Guaranty Trust Bank Plc, United Bank for Africa Plc, Access Bank, Ecobank Nigeria Plc, Diamond Bank et Skye Bank Plc. Dans une lettre, la CBN explique que certaines de ces banques ne sont pas en conformité avec le ratio minimum de fonds propres exigé de Bâle II, qui est de 10 pour cent pour les banques régionales et nationales, et 15 pour cent pour les banques internationales, rapporte Vanguard. Les banques, dont le nom n'a pas été divulgué, ont jusqu'au 13 juin 2015 pour présenter un plan de recapitalisation et jusqu'au 30 juin 2016 pour le mettre en œuvre. La lettre affirme également la volonté de la CBN de soutenir les banques sous-capitalisées. Elle les informe également qu'elle peut exiger des mesures correctives rapides si une capitalisation adéquate n’est pas rétablie. La CBN a introduit Bâle II et des exigences de fonds propres plus élevées pour les SIFI en 2013 dans le cadre de règlements plus stricts pour aider à restaurer la stabilité du système financier et le mettre en conformité avec celui d'autres pays. Les normes internationales fixées par le Comité de Bâle exigent que les banques respectent les limites minimales de fonds propres, mesurées en pourcentage de leurs actifs.