Nigeria : L'e-fraude fait perdre aux banques 199 milliards de nairas

22 juil 2015

Les pirates utilisent le spam par e-mail et les « attaques de défaçage ».

Les banques nigérianes ont perdu un total de 199 milliards de nairas (921,3 millions d’euros) à cause de l'e-fraude entre 2000 et 2014, selon un nouveau rapport de la firme mondiale de protection contre l’e-fraude Easy Solutions Ltd.

Les résultats montrent que les fraudeurs électroniques ont déployé plus de 185 fausses applications mobiles sur les sites de 15 des 17 banques de dépôt à qui ils ont extrait les informations personnelles et financières de leurs clients, avec pour objectif de voler des milliards de nairas provenant des comptes bancaires.

D'autres attaques sont utilisées, telles que le spam par email ciblant à la fois les sites web et les clients des banques, avec pour but de ralentir les sites web et de voler les données financières des clients.

Easy Solutions a également révélé que les banques nigérianes font constamment face à des attaques de « défaçage », qui consistent à changer l'aspect visuel du site ou d'une page web.

Le directeur d’Easy Solutions Ltd, Jeremy Boorer, mentionne également les médias sociaux : « Les banques créent des comptes sur les médias sociaux et demandent aux clients potentiels d'ouvrir des comptes bancaires sur ces plateformes. De fausses banques surgissent sur ces réseaux en ligne et les données utilisées pour ouvrir les comptes sont utilisées à des fins frauduleuses ».

Commentant le rapport lors d'un forum antifraude à Lagos, le directeur de la banque à la Banque centrale du Nigeria (CBN), Dipo Fatokun, a déclaré que la hausse de la fraude était une menace pour la stabilité du secteur bancaire, rapporte le journal Leadership.

Il a ajouté que la CBN travaillera avec les parties concernées pour établir un centre des opérations de sécurité, ainsi qu'un centre d'information sur les risques afin de réduire les fraudes aux paiements électroniques et d’améliorer la confiance dans le système de paiements.