Nigeria : la CBN abaisse ses taux d'intervention pour accroître l'accès des PME au crédit

08 mar 2016

Elle a publié de nouvelles lignes directrices pour son Fonds d'appui au secteur réel (RSSF).

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a publié le 3 mars de nouvelles lignes directrices pour son fonds d'intervention afin de stimuler l'accès au financement pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Elle a réduit de trois à un pour cent ses taux d'intervention pour les banques, ce qui devrait les encourager à faire usage du Fonds de soutien au secteur immobilier (RSSF) pour prêter davantage aux petites entreprises.

La décision d'abaisser ces taux part du constat que de nombreuses banques n'utilisaient pas ce fonds, car elles considèrent qu'un taux de trois pour cent n'est pas suffisant pour couvrir les risques liés à l'octroi de prêts aux PME, rapporte Ventures.

Le RSSF a été mis en place en 2015, avec un capital de 300 milliards de nairas (1,4 milliard d’euros), pour financer le développement des PME dans des secteurs tels que la fabrication, l'exploitation minière et l'agriculture, avec des prêts allant de 500 millions de nairas jusqu'à un maximum de 10 milliards de nairas.

La CBN a également mobilisé 220 milliards de nairas en août 2014 pour créer le Fonds de développement des moyennes entreprises, qui a été conçu pour financer les petites entreprises, en particulier celles appartenant à des femmes.