Nigeria : la banque centrale va prêter 2,2 milliards d’euros aux exportateurs de produits non pétroliers

20 juin 2016

L'institution cherche à diversifier les revenus du pays au-delà du pétrole.

La banque centrale du Nigeria va investir 500 milliards de nairas (2,2 milliards d'euros) pour des prêts aux entreprises exportatrices hors du secteur pétrolier, afin de diversifier les revenus du pays. Elle a déclaré que les prêts seront émis par la Nigerian Export-Import Bank (NEXIM), rapporte Reuters. L'institution cherche à contrer les effets de la chute des prix du pétrole, alors que le pays génère 70 pour cent de son chiffre d'affaires et environ 90 pour cent de ses recettes d'exportation du pétrole. Elle prévoit ainsi de doubler ses recettes non pétrolières cette année pour contrer la baisse des revenus issus du brut. " La facilité est essentiellement conçue pour corriger le déclin du crédit au secteur de l'export et repositionner ce dernier afin d'accroître sa contribution à la génération de revenus et au développement économique ", a déclaré un représentant de la banque centrale. " Elle permettra d'améliorer le financement des exportations, d'accroître l'accès des exportateurs à des taux d'intérêt faibles et d'offrir des opportunités supplémentaires pour qu'ils puissent développer leurs activités ", a-t-il ajouté. En début d'année, le gouvernement a dévoilé des plans pour emprunter jusqu'à cinq milliards de dollars en 2016 à partir de plusieurs sources, y compris les marchés de capitaux, pour financer son déficit.