Mozambique: la banque centrale augmente les exigences de fonds propres des banques

18 avr 2017

La Banque du Mozambique a augmenté le capital minimum requis aux banques commerciales de 70 millions de méticais (environ 1,05 million de dollars) à 1,7 milliard de méticais (25,6 millions de dollars).

La Banque du Mozambique a augmenté le capital minimum requis aux banques commerciales, de 70 millions de méticais (environ 1,05 million de dollars) à 1,7 milliards de méticais (25,6 millions de dollars).Les banques commerciales ont reçu un délai de trois ans afin de se conformer aux nouvelles exigences de fonds propres. Dans la même lignée, la banque centrale a augmenté le ratio minimum de solvabilité pour les banques commerciales, qui est passé de 8% à 12%, et donné également un délai de trois années aux banques pour se mettre en règle. Le régulateur a annoncé ce réaménagement réglementaire après la réunion du comité de politique monétaire du lundi dernier. À la suite de ces mesures, le régulateur a également réduit l'un de ses taux d'intérêt de référence. La facilité permanente de prêt (le taux d'intérêt payé par les banques commerciales à la banque centrale pour des emprunts sur le marché monétaire interbancaire) a été réduite de 50 points de base, passant de 23,25% à 22,75%. Le gouverneur de la banque centrale, Rogerio Zandamela, a déclaré que la décision "vise à renforcer le mécanisme de formation des taux d'intérêt dans l'économie, en le rendant plus transparent et conforme aux standards internationaux". Pendant ce temps, la facilité permanente de dépôt (le taux payé par la banque centrale aux banques commerciales sur l'argent que ces dernières déposent auprès d'elle) a été maintenue à 16,25%. Par ailleurs, le coefficient de réserves obligatoires a été aussi maintenu à 15,5 %. Cependant, les indicateurs macroéconomiques évoluent dans la bonne direction, au regard de l'inflation qui a considérablement diminué. En mars 2017, l'inflation s'est établie à 0,88%, contre 1,25% et 2,15% respectivement en février et en janvier.