Maroc: La Bourse de Casablanca "ouverte" aux PME d'Afrique de l'Ouest

25 nov 2011

Les efforts du gouvernement marocain et de la Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) pour améliorer le financement des PME ont été salués lors du Forum international sur le financement des PME, qui s'est tenu en fin de semaine dernière à Dakar.

Les efforts du gouvernement marocain et de la Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) pour améliorer le financement des PME ont été salués lors du Forum international sur le financement des PME, qui s'est tenu en fin de semaine dernière à Dakar.

Le marché boursier de Casablanca et les opportunités de financement qu’il offre aux PME a été cité comme une véritable alternative, rapporte le journal Les Echos, même si aujourd’hui, " les PME marocaines ne constituent que deux pourcent de la capitalisation boursière de la place casablancaise", à déclaré Badr Benyoussef, l'un des directeur de la BVC.

Le gouvernement marocain et la BVC ont mis en place plusieurs autres mécanismes pour améliorer le financement des PME, avec notamment des incitations fiscales sous forme d’exonération à hauteur de 50 pourcent de l’Impôt sur les sociétés sur les trois premières années de cotation.

La BVC a également accordé une subvention pour permettre de réduire le coût des introductions en Bourse des PME.

Le directeur général de la BVC, Karim Hajji, a précisé que les portes de la place casablancaise sont grandes ouvertes pour les PME de l’Afrique de l’Ouest, "où les PME jouent un rôle majeur dans la croissance".

Au Maroc, environ 95 pourcent des entreprises sont des PME qui contribuent à hauteur de 50 pourcent à l'emploi, a déclaré à l'agence de presse MAP le ministre de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami.

Les PME marocaines fournissent 20 pourcent de la valeur ajoutée, 30 pourcent des exportations, 40 pourcent de la production et 50 pourcent de l'investissement, a-t-il ajouté.