L’OPIC prête 20 millions de dollars à l’IBLL pour soutenir les entreprises dans des secteurs clés

27 juil 2016

Le projet cible notamment les secteurs de la construction, des services et de l’agroalimentaire.

L'Overseas Private Investment Corporation, l'institution de financement du développement du gouvernement des États-Unis, a signé une lettre d'engagement afin de prêter 20 millions de dollars (18 millions d'euros) à International Bank Liberia Limited (IBLL) pour octroyer des prêts aux entreprises du Libéria. Le projet, qui se concentre sur les secteurs de la construction, des services, de l'industrie, de l'agroalimentaire, de l'hôtellerie et des transports, a pour objectif de favoriser l'emploi et d'augmenter les prêts à long terme pour le secteur privé libérien. Le secteur bancaire du Libéria est confronté à un certain nombre de défis critiques. La rentabilité reste en effet un " défi majeur " pour le secteur bancaire, selon le bulletin économique et financier de la Banque centrale du Libéria (CBL). Celle-ci souligne la mauvaise qualité des actifs, la faiblesse de l'administration ainsi que les coûts de fonctionnement relativement élevés des banques. " En dépit de ces problèmes, le système bancaire continue d'être bien capitalisé et liquide, reflétant la confiance du public dans le système ", note cependant le bulletin. Les banques se remettent petit à petit de la crise Ebola. L'an dernier, la CBL a offert un programme d'aide annulant les frais de défaut et prolongeant les périodes de remboursement des prêts. Elle a également remboursé l'encours des prêts contractés par les écoles qui ont dû fermer. Les MPME du Libéria font également face à un certain nombre de contraintes, exacerbées par la crise Ébola, qui impactent leur rentabilité et leur croissance, dont un manque d'accès au crédit.