L'intégration des marchés de capitaux est cruciale pour la croissance en Afrique de l'Ouest

17 juin 2015

L'intégration des marchés de capitaux en Afrique de l'Ouest est indispensable à la collecte de fonds pour financer des activités économiques dans la région, affirme Adu Antwi, Directeur général, Securities and Exchange Commission, Ghana.

M. Antwi, Docteur en Administration des affaires, intervenait, lors de la 11e réunion annuelle de PEARL qui se tenait à Lagos, sur le thème : " Intégrer les marchés ouest-africains de capitaux : Enjeux, défis et perspectives ". Selon lui, les bourses d'Afrique de l'Ouest restent sous-développées, en particulier si l'on considère le petit nombre de sociétés cotées, la faible capitalisation du marché, la faible liquidité, la gamme limitée de produits de placement et le faible niveau de connaissance des marchés financiers par le public. Ces conditions seraient propres à décourager les investisseurs ainsi qu'à limiter l'investissement de l'épargne nationale. M. Antwi a argumenté en faveur d'une intégration des marchés de capitaux, grâce à laquelle investisseurs et demandeurs de capitaux bénéficieraient des mêmes opportunités dans toute la région. Le fait est que depuis 2012, une initiative existe déjà visant à intégrer les marchés de capitaux de l'Afrique de l'Ouest, qui a conduit à la création du Conseil pour l'Intégration des Marchés de Capitaux en Afrique de l'Ouest. M. Antwi s'est dit convaincu que celle-ci est un outil très important pour l'intégration des économies ouest-africaines.