L'IFC investit plus de 157 millions d'euros pour le financement des PME au Maroc et dans le reste de l'Afrique

01 oct 2012

La société financière internationale (IFC) et ses partenaires vont injecter 204 millions de dollars (157,7 millions €) dans une banque marocaine afin d’améliorer l’accès au crédit des petites et moyennes entreprises à travers le pays et sur le reste du continent.

L’institution a signé un accord avec la Banque centrale populaire (BCP) le 27 septembre dernier à Casablanca, acquérant ainsi cinq pourcent du capital de la banque, rapporte le journal Jeune Afrique.

Elle est accompagnée dans ce partenariat par deux de ses fonds d’investissement : IFC Capitalization Fund et Africa Capitalization Fund.

Les PME représentent 98 pourcent du tissu économique marocain et constituent l’un des piliers du développement économique du pays.

Elles rencontrent souvent des problèmes pour trouver des financements car elles ne sont souvent pas en mesure de fournir les garanties requises par les banques.

Deuxième banque du Maroc et leader dans le financement des PME, la BCP gagnera ainsi un meilleur accès aux facilités de crédit que l’IFC propose aux petites et moyennes entreprises. La BCP souhaite également se concentrer sur le financement de ce type d’entreprise en Afrique.

"Nous souhaitons accompagner la BCP dans sa politique de soutien aux PME, aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne. C’est notre objectif essentiel", a déclaré à Jeune Afrique Mouayed Makhlouf, directeur de la division Moyen Orient et Afrique du nord de l'IFC.ADNFCR-2976-ID-801461948-ADNFCR