L’IFC investit dans la finance islamique

09 avr 2013

La Gulf African Bank s’apprête à augmenter son financement aux PME et aux femmes entrepreneures grâce à un investissement de l’IFC.

La Gulf African Bank s’apprête à augmenter son financement aux PME et aux femmes entrepreneures grâce à un investissement de l’IFC.

D’un montant de cinq millions de dollars, cet investissement permettra à l’IFC de se porter acquéreur de 15 pourcent de la Gulf African Bank.

Il permettra à la banque de se lancer sur de nouveaux marchés en atténuant les risques.

Cette initiative représente le premier investissement de l’IFC, une filiale de la Banque Mondiale, dans l’une des deux banques de finance islamique kenyanes.

Oumar Seydi, directeur de la région Afrique de l’Est et du Sud, a expliqué que l’engagement de l’IFC dans la finance islamique permettra d’atteindre de nouvelles populations qui préfèrent utiliser des institutions de finance islamique.

L’investissement de l’IFC s’accompagne d’un apport de trois millions de dollars destiné à financer des activités d’import-export, dans le cadre du Programme mondial de financement du commerce.

La Gulf African Bank a été fondée en 2008 afin d’offrir une alternative aux établissements bancaires traditionnels implantés au Kenya.

Elle était alors la seule banque commerciale dont les produits correspondaient à la Sharia.