Les services bancaires sur téléphone mobile devraient croître en Afrique

02 fév 2011

La valeur de l'industrie africaine des services bancaires mobiles devrait atteindre 22 milliards de dollars (soit 15.8 milliards d’euros) d’ici 2015, en raison de l'utilisation croissante des services financiers accessibles sur téléphone portable.

C’est la conclusion d’une étude de marché réalisée par le cabinet de consultants Juniper Research, citant une demande croissante pour les facilités bancaires couplée à une augmentation du nombre de téléphones portables.
La compétition sur ce marché pourrait devenir féroce entre les fournisseurs de téléphonie mobile. Selon le PDG de Developing Markets Associates, Leon Isaacs, l’expansion de cette industrie "sera un travail de longue haleine".
" La pénétration sur ce secteur dépendra des différentes régulations et tendances du marché" a déclaré ce dernier, dont les propos ont été repris par Reuters.
Le service M-Pesa, mis en place par Safaricom au Kenya, a connu une forte popularité. Les clients du réseau peuvent maintenant utiliser un système appelé PesaPal pour payer leurs frais scolaires sur leur téléphone portable, rapporte le journal Business Daily.
Toutefois, quelques experts estiment possible que M-Pesa ne soit pas adapté au reste de l’Afrique, où une plateforme agnostique pourrait avoir plus de succès.