Les patrons algériens font campagne pour un meilleur accès aux services financiers pour les PME

24 jan 2012

Le patronat algérien souhaite une révision du programme quinquennal 2010-2014 de mise à niveau des PME, qui a pour objectif de rendre les PME plus compétitives sur le marché international, rapporte le journal Les Afriques.

Le patronat algérien souhaite une révision du programme quinquennal 2010-2014 de mise à niveau des PME, qui a pour objectif de rendre les PME plus compétitives sur le marché international, notamment en améliorant leurs conditions d'accès aux services financiers,rapporte le journal Les Afriques. L’Etat algérien avait mis en place ce programme en juillet 2010, visant 20 000 petites et moyennes entreprises, avec un budget de 380 milliards de dinars (3,9 milliards d'euros) de ressources publiques en concours directs et en bonification sur les intérêts des crédits bancaires. L’organisation patronale FCE (Forum des chefs d’entreprises) estime que les résultats de ce programme ne sont pas à la hauteur des espérances, citant des bilans établis récemment faisant état de seulement 400 entreprises intéressées et quelques dizaines d’actions mises en œuvre. Elle déclare, dans un
document adressé au gouvernement repris par la publication que "pour offrir les meilleures conditions de succès au nouveau programme, le nombre d’entreprises à cibler devrait se situer aux environs de 5000. L’objectif premier d’une mise à niveau est de faire émerger des champions." Les propositions du FCE visent également à augmenter le niveau de l’aide apportée par l’Etat aux différentes actions de mise à niveau,notamment la bonification des taux d'intérêts sur les crédits bancaires. La publication de ce document intervient quelques jours après une conférence sur le programme MEDA II de coopération entre l’Algérie et l’Union Européenne, rapporte l'agence de presse APS. Doté d’un budget de plus de 34 millions d'euros, ce programme prévoit notamment de proposer aux PME des innovations dans les modes de financement des PME.