Les compagnies d'assurances de Zambie font appel aux obligations cautionnées

05 juin 2012

Les obligations sont souvent utilisées par les compagnies d'assurance en tant que garantie dans le cadre d'un appel d'offre, rappelle le Times Of Zambia. C'est ce que l'on appelle une obligation cautionnée.

Les obligations sont souvent utilisées par les compagnies d'assurance en tant que garantie dans le cadre d'un appel d'offre, rappelle le Times Of Zambia. C'est ce que l'on appelle une obligation cautionnée. Lorsqu'un investisseur achète une obligation, il prête une somme d'argent à l'émetteur de l'obligation et celui-ci contracte une dette. Une obligation est une entreprise qui lie deux parties, par exemple un entrepreneur et un employeur. L'entreprise qui emploie un sous-traitant obtient par ces obligations la garantie que ses pertes seront couvertes en cas de non respect des obligations par le sous-traitant. Une fois l'appel d'offre accepté, il sera normalement nécessaire de remplacer l'obligation cautionnée par une caution de bonne fin ou caution de bonne exécution. Les obligations sont une solution préférée par les entreprises participantes à l'appel d'offres car elles nécessitent moins de ressources que les cautions classiques, souligne le site UKZambians. Elles contribuent au développement du secteur privé, particulièrement en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises car elles permettent de garantir les éventuelles pertes d'une entreprise lançant un appel d'offre. Les obligations contribuent également à renforcer l'accès au crédit des entreprises, car elles peuvent également être utilisées comme garanties dans le cadre d'un prêt garanti.