Les commerces autorisés à fournir des services bancaires en Ouganda

08 oct 2013

Les autorités ougandaises ont approuvé une proposition de loi visant à étendre les services bancaires à travers des agents, tels que des kiosques, dans les zones qui sont actuellement mal desservies par les fournisseurs de services financiers.

Les autorités ougandaises ont approuvé une proposition de loi visant à étendre les services bancaires à travers des agents, tels que des kiosques, dans les zones qui sont actuellement mal desservies par les fournisseurs de services financiers. «
L'extension des services financiers dans les zones rurales et pauvres aura un impact positif sur les revenus des ménages », a déclaré le vice-président ougandais Edward Ssekandi, cité par New Vision. Les banques seront en mesure d'offrir des services tels que l'ouverture d'un compte ainsi que le dépôt et retrait d'argent auprès de magasins, kiosques et agents de terrain. Edith Kababure, responsable de l'ebanking chez Centenary Bank, a déclaré que la banque cherche à enrôler environ 10.000 agents d'ici la fin 2014. Son PDG Fabian Kasi a ajouté que la banque cherche à étendre sa portée grâce à des solutions mobiles, en plus de l'ouverture d'agences physiques. Il a conclu un partenariat avec Ezee Money, un fournisseur de paiement mobile, avec 15.000 agents à travers le pays. Le Kenya et le Rwanda ont déjà autorisé les services bancaires via agents : «
Il y a beaucoup plus de comptes courants au Kenya (qu'en Ouganda), ce qui permet de diminuer les coûts d'accès aux prêts et autres services financiers
», a déclaré Anthony Kituuka, un fonctionnaire de la Banque centrale du Kenya.