Les bourses africaines évoquent la mise en place d'un index unique

19 nov 2015

Cela pourrait stimuler l'entrée des entreprises africaines sur les bourses du continent.

Les directeurs des bourses africaines ont évoqué la mise en œuvre d'un index unique lors de la conférence des marchés financiers d'Afrique (ASEA), qui se tient cette semaine à Johannesburg, en Afrique du Sud. " Les marchés boursiers intégrés améliorent l'allocation des ressources et accélèrent la croissance en facilitant la liquidité ", a déclaré le président de l'ASEA, Oscar Onyema, cité par This Day. Il a ajouté : " Nous devons commencer à étudier comment intégrer efficacement l'ensemble des échanges africains. L'African Exchanges Linkage Project, qui est un partenariat entre ASEA et la Banque africaine de développement, est un pas dans la bonne direction. Il vise à répondre au manque de liquidité sur les marchés de capitaux africains en créant des liens entre les marchés régionaux pour réduire la fragmentation et l'asymétrie d'information ". Selon lui, un tel projet pourrait stimuler l'entrée des entreprises africaines sur les bourses du continent, étant donné qu'il y a 1,5 million d'entreprises prospères en Afrique, mais seulement 1600 sociétés sont cotées sur les marchés des 23 pays qui composent l'association. " Je propose que nous trouvions de nouvelles façons de faire participer les chefs d'entreprise afin de communiquer plus clairement le rôle vital que nous jouons dans la facilitation du financement à long terme et la mobilisation des ressources ", a-t-il conclu. Lors de la conférence, les participants ont également pu discuter du rôle des fonds des pensions au sein des marchés financiers et la manière dont on peut les mobiliser durablement.