Les banques zimbabwéennes mobilisent un milliard de dollars pour financer les agriculteurs

28 sep 2015

Le fonds s'inscrit dans le cadre d'un programme gouvernemental.

Les banques zimbabwéennes ont mis de côté près d'un milliard de dollars (890 millions d'euros) afin de soutenir l'accès des agriculteurs au cours de la saison 2015-16, dans le cadre d'un programme gouvernemental. Le président de la Bankers Association of Zimbabwe, Sam Malaba, a déclaré cette semaine que des négociations avec le gouvernement sont en cours afin de s'assurer que tous les agriculteurs bénéficient d'un accès au crédit. " Les banques continuent de soutenir les activités agricoles dans le pays et comprennent que l'augmentation de la production agricole dépend de l'accès des agriculteurs à des financements adéquats ", a-t-il déclaré au journal The Herald. Cependant, il estime qu'en dépit de la volonté des banques de financer le secteur agricole, certains obstacles subsistent, notamment un manque de structures et de systèmes marketing compétitifs. Les banques s'inquiètent également du surendettement des agriculteurs, estimant qu'il faut créer un système qui permette de s'assurer que ces derniers puissent utiliser leurs reçus comme garantie pour des prêts bancaires. Cette annonce intervient après que les banques du pays ont été accusées par le directeur général du Zimbabwe Agriculture Development Trust (ZADT) de laisser dormir un fonds de 21 millions de dollars destiné à financer les petits agriculteurs. Selon NewZimbabwe.com, Godfrey Zvinoira a déclaré que les banques considèrent que la commission de gestion du fonds est " trop faible " et préfèrent " prêter leur propre argent, qui porte intérêt à 18,5 pour cent ". M. Zvinoira estime que les institutions financières locales ne disposent pas " de connaissances suffisantes " concernant le financement agro-industriel, et ont un modèle unique " qui ne convient pas à l'agriculteur ", a-t-il expliqué.