Les banques rwandaises sommées d'offrir des produits de micro assurance aux agriculteurs

05 déc 2013

Kilimo Salama, une initiative d'assurance agricole, a exhorté les banques à envisager la fourniture de produits de micro-assurance comme garantie afin de faciliter l'accès au crédit des agriculteurs.

Kilimo Salama, une initiative d'assurance agricole, a exhorté les banques à envisager la fourniture de produits de micro-assurance comme garantie afin de faciliter l'accès au crédit des agriculteurs. Laura Johnson, l'une des responsables de Kilimo Salama, a déclaré que les politiques de micro-assurance permettent de réduire les risques liés à l'agro-financement. «
Il est important pour les banques de revoir leurs directives et leurs politiques afin d'améliorer l'accès au crédit des pauvres dans les régions rurales. Cela permettrait également de résoudre la question du manque de collatéraux et, par conséquent, d'atténuer les risques liés au microcrédit
» a expliqué Mme Johnson, citée par le New Times. Elle a ajouté qu'il est crucial de rendre l'assurance abordable, en particulier aux
pauvres, car elle estime que les taxes sur les assurances sont «
encore trop élevées
» par rapport à d'autres pays de la région. «
Alors qu'au Rwanda, on prélève 15 pour cent de retenue à la source, au Kenya, on facture seulement cinq pour cent de retenue à la source sur l'assurance
» a-t-elle expliqué, ajoutant que la réduction de la taxe sur l'assurance pourrait aider à économiser environ 30 pour cent de ce qui est normalement versé par les agriculteurs. Kilimo Salama est une initiative de l'assurance agricole de la Fondation Syngenta pour une agriculture durable. Elle développe et propose une assurance pour les agriculteurs kenyans et rwandais afin qu'ils puissent investir dans leurs fermes et nourrir leurs communautés. Les produits d'assurance peuvent faciliter l'accès au crédit des entreprises, étant donné qu'une police adéquate peut agir comme garantie auprès des banques.