Les banques marocaines surpassent leurs homologues françaises en Afrique francophone

28 oct 2015

Selon un nouveau rapport, elles affichent un total d’actifs 1,4 fois supérieur à celui des françaises.

Les banques marocaines connaissent une «
impressionnante expansion
» en Afrique subsaharienne francophone, selon une nouvelle étude du journal Jeune Afrique.

Deux banques du Royaume sont particulièrement performantes. BMCE Bank of Africa est la troisième banque de la région en termes d'actifs (presque 3
300 milliards de francs CFA – 5
milliards d’euros) et Attijariwafa Bank la quatrième (2
900 milliards de francs CFA).

Le groupe panafricain Ecobank tient la tête du classement avec un total d'actifs de 4
892
milliards de FCFA dans la zone fin 2014.

Le groupe français Société Générale se place en seconde position avec environ 3 400 milliards de francs CFA.

Cependant, en termes du nombre d’agences, une banque marocaine prend la tête du podium.
Attijariwafa Bank compte 353 agences en zone franc, contre 305 pour Ecobank, 260 pour BMCE Bank of Africa et seulement 190 pour Société Générale.

Collectivement, les banques marocaines affichent désormais un total d’actifs 1,4 fois supérieur à celui des françaises.

Quasiment absent de cette zone il y a une décennie, les banques marocaines se sont développées très rapidement à coups d’acquisitions, selon Jeune Afrique.

En 2008, Attijariwafa Bank a repris des filiales du Crédit Agricole dans la zone franc, alors que BMCE Bank a fait une montée progressive dans le management de la BOA.

Les banques marocaines souhaitent maintenant s'étendre en zone Cemac, Bank of Africa vient notamment d'acquérir une participation de 90 pour cent dans le capital d'Agaseke Bank, un opérateur de microfinance rwandais.

Avec le Rwanda, le groupe s'implante ainsi dans le dernier pays de la Communauté est-africaine dans lequel il n'était pas présent.