Les banques kenyanes intensifient la surveillance des remboursements des prêts

18 aoû 2015

Les banques craignent une augmentation des prêts non performants.

Les banques commerciales du Kenya intensifient la surveillance des comptes de prêts personnels afin de détecter les premiers signes de défauts, a déclaré la banque centrale du pays (CBK) dans une publication. Le document indique que les banques ont considérablement augmenté leurs portefeuilles de prêts au cours des dernières années et s'intéressent de plus en plus au comportement de remboursement dans un environnement économique en mutation. Selon la CBK, la non performance des prêts, qui résultait jusqu'ici principalement de problèmes dans l'environnement des affaires, est maintenant renforcée par une nouvelle vague de taux d'intérêt plus élevés. " Les banques ont indiqué qu'elles comptent intensifier les efforts de recouvrement du crédit afin de limiter l'augmentation probable des prêts non performants (PNP) due à l'augmentation des taux d'intérêt, pour améliorer la qualité globale de leur portefeuille d'actifs ", a déclaré le régulateur. De plus, certains prêteurs ont déclaré que la dépréciation du shilling devrait forcer les entreprises à réduire leurs importations, ce qui pourrait influer négativement leur profit et conduire à une hausse des créances douteuses. Les créances douteuses ont augmenté de 9,4 pour cent pour atteindre 117,2 milliards de shillings (environ un milliard d'euros) alors que ce chiffre était de 107,1 milliards de shillings en décembre, selon les chiffres de la banque.