L'entreprise de capital-investissement Vital va lever 500 millions de dollars pour l'Afrique

29 juin 2015

Une vingtaine de placements sont considérés dans des secteurs tels que l'agriculture, l'eau et l'éducation.

La firme de capital-investissement Vital Capital Investments LP souhaite lever 500 millions de dollars (447 millions d'euros) pour créer un fonds d'investissement qui se concentrera sur les industries africaines. Le Vital Capital Fund II prévoit d'investir au Mozambique, en Tanzanie, au Rwanda, en Angola, en Éthiopie, en Ouganda, au Cameroun, au Ghana et en Côte-d'Ivoire, a déclaré Eytan Stibbe, le directeur associé du fonds d'investissement, dans une interview avec Bloomberg. Quelques 20 placements sont considérés dans des industries telles que l'agriculture, l'eau, l'éducation, le logement abordable, la santé et l'énergie propre. " Les gens considèrent que ces industries comportent un risque plus élevé et il y a donc moins d'entités impliquées, " a-t-il expliqué. " Il est difficile d'attirer des sources d'argent étrangères et occidentales pour investir dans ces secteurs et construire des logements abordables dans les régions rurales ou même urbaines. Nous avons donc décidé de créer Vital pour répondre à ce besoin en créant une plateforme permettant aux fonds occidentaux d'être investis en Afrique ". Vital Capital Fund II a un plafond de 700 millions de dollars, avec une première clôture prévue pour la fin de l'année. Ce fonds émerge quelques mois après qu'Helios Investment Partners, un fonds d'investissement privé axé sur l'Afrique, a recueilli pour la première fois plus d'un milliard de dollars en janvier dernier. Le groupe, basé à Londres, a déclaré que la taille record du fonds signale l'appétit croissant des investisseurs pour le continent.